Roland-Garros : Roger Federer déclare forfait avant son 8e de finale

Comme il l’avait laissé entendre, le Suisse préfère se préserver et ne disputera pas son 8e de finale contre l’Italien Berrettini. Il aura peut-être fini sur une victoire son histoire avec le tournoi parisien…

publicités

Roger Federer, qui tente de revenir au plus haut niveau après une double opération du genou droit en 2020, a annoncé dimanche qu’il renonçait à jouer son 8e de finale à Roland-Garros programmé lundi contre Matteo Berrettini, selon les organisateurs.

« La question est : pourquoi prendre un risque que je ne suis pas obligé de prendre, glissait-il après sa victoire. Il faut que je me le rappelle à moi-même : pourquoi suis-je là ? Quel est l’objectif de la saison ? Ce n’est pas le titre à Roland-Garros. Je vais devoir décider si je continue à jouer ou pas, s’il n’est pas trop risqué de continuer à pousser sur la machine ou si ce n’est pas la façon parfaite de prendre un peu de repos. »

publicités

Dans la nuit de samedi à dimanche, Federer s’était battu 3h35 à huis clos pour éliminer l’Allemand Dominik Koepfer (59e) 7-6 (7/5), 6-7 (3/7), 7-6 (7/4), 7-5.

Le communiqué est donc tombé dimanche après-midi sur le coup de 16h20. « Après avoir discuté avec mon équipe, j’ai décidé que je devais me retirer du tournoi de Roland-Garros aujourd’hui. Après deux opérations du genou et plus d’un an de rééducation, il est important que j’écoute mon corps et que je n’aille pas trop vite dans le retour à la compétition, a écrit la légende. Je suis ravi d’avoir gagné trois matchs. Il n’y a pas de meilleur sentiment que d’être de retour sur le terrain. »

publicités

Après plus d’un an d’éclipse, deux opérations au genou, un retour de terrien sur la pointe des pieds à Genève (défaite d’entrée contre Andujar) et bientôt quarante bougies sur le gâteau, l’ex n°8 mondial ne s’attendait pas forcément à se retrouver en deuxième semaine à Paris. Et contrairement à Nadal et Djokovic, qui chassent la Coupe des Mousquetaires, Federer n’a qu’un but : être prêt pour son tournoi fétiche de Wimbledon, qui commence dès le 28 juin. La première tonte de gazon est prévue à Halle à partir du 14. Autant dire que dans la logique du Bâlois, partir à l’assaut du costaud italien avec un physique entamé n’avait aucun sens. D’autant plus qu’il s’était déjà pleinement rassuré sur ses capacités.

« Le tournoi de Roland-Garros est désolé du retrait de Roger Federer, qui a livré un magnifique combat hier soir, souffle Forget. Nous étions tous ravis de son retour à Paris où il a disputé trois matchs de haut niveau. Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de la saison. »

Avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre