Ruée dans les supermarchés en France après les annonces de Macron (VIDÉO)

Ce vendredi 13 mars 2020, les supermarchés et hypermarchés ont été pris d’assaut. Une ruée que nous avons pu constater dans l’agglomération de Limoges. Faire des provisions semble pour certains consommateurs, devenu une necessité après les mesures d’Emannuel Macron pour lutter contre le coronavirus.

publicités

« Le site internet du drive ne fonctionne plus », « On se croirait en temps de guerre », « Il n’y a plus rien, plus de pâtes, plus de riz, plus de papier toilette ». Depuis le début de l’épidémie du coronavirus, la crainte d’une pénurie flottait dans l’air. Et est devenue un peu plus réelle ces dernières heures.

Un peu partout dans le département, les consommateurs se pressent aux caisses. A Vence, Nice ou Menton, le même scénario : des files d’attente ininterrompues dans les grands magasins. Selon nos informations, la fréquentation des drive pour l’enseigne Leclerc a même bondi « de 100% ». Quant aux supermarchés de la même marque, ils enregistrent une hausse de 20 à 50% de leur chiffre d’affaires.

publicités

Pourtant, les appels à la responsabilité de chacun sont inlassablement martelés. Edouard Philippe l’a rappelé ce vendredi matin : « Il n’y a aucun risque de pénurie en quoi que ce soit », le Premier ministre a assuré qu’il n’était pas question de fermer les commerces alimentaires et a appelé « au bon sens« . La fermeture des magasins ne serait donc pas d’actualité, en tout cas pas pour l’instant, contrairement à la mesure prise en Italie ou encore en Belgique.

Le drive qui explose

« Depuis quelques semaines, nous avions constaté des volumes de ventes anormaux mais gérables, explique Thierry Desouches, porte-parole du groupe Système U. Mais depuis le discours de jeudi soir, on constate un afflux très important. » Une hausse inhabituelle, au point de mettre à mal le serveur informatique de gestion des commandes, selon lui. « Quelques minutes après la fin du discours du président de la République, le nombre de connexions sur notre site de drive a fait sauter le serveur. »

publicités

Source de vidéo: 20 Minutes

Des ruptures, mais pas de pénuries

Les professionnels du secteur ne cessent de le répéter : « Il n’y a pas de risque de pénurie. » Tout d’abord parce que les distributeurs ont anticipé la crise. Une collaboratrice d’un groupe de grande surface l’assure : « Comme pour les situations difficiles, la canicule par exemple, nous avons surcommandé et remplis les stocks. Et même avec cela, nous n’avons toujours aucun problème d’approvisionnement, ni de transport. » Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution, expliquait cette semaine sur RMC : « Ce sont des achats de précautions […], sans doute de manière excessive, mais il y a des stocks sur tous les produits en question. »

Franbuzz sur Facebook

Répondre