Saint-Brieuc: Une fillette de deux ans avale une boulette de cannabis et finit en soins intensifs, « elle a failli mourir »

Une petite fille âgée de 2 ans a été hospitalisé à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) en soins intensifs après avoir avalé un morceau de résine de cannabis. Son beau-père a été placé en garde à vue.

publicités

Une fillette âgée de deux ans a été hospitalisée à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) après avoir avalé une « boulette » de cannabis, ce lundi 14 décembre. La drogue se trouvait sur la table basse du salon de son beau-père, rapporte France Bleu . D’après les premiers éléments de l’enquête, l’homme venait de se rouler un joint et avait laissé traîner le morceau de résine.

Quelques minutes plus tard, la mère de la fillette et le beau-père se sont aperçus que la petite fille de 2 ans était très pâle. Ils ont compris qu’elle venait d’avaler du cannabis et l’ont amenée au centre hospitalier, où elle a été admise en soins intensifs.

publicités

« Elle était en train de faire une overdose, la mère et le beau-père ont eu une bonne réaction malgré tout « , selon un policier du commissariat de Saint-Brieuc. La fillette est aujourd’hui hors de danger.

La fillette est devenue « blême » en quelques minutes

L’enfant est rapidement devenu « blême », indique la radio locale. La mère et son compagnon ont alors compris qu’il avait ingurgité le cannabis et se sont précipités à l’hôpital. La fillette a été admise en soins intensifs. « Elle a failli mourir », a confié un policier à France Bleu.

publicités

Ce jeudi 17 décembre, ses jours n’étaient plus en danger mais elle était toujours hospitalisée. Les policiers ont interpellé et placé en garde à vue le beau-père. L’homme a été remis en liberté avec une convocation judiciaire. L’enfant sera placée dans une famille d’accueil à sa sortie de l’hôpital.

Le beau-père, âgé d’une trentaine d’années, a été placé en garde à vue. Il est ressorti du commissariat avec une convocation judiciaire. La petite fille a été en charge par les services d’aide à l’enfance et placée.

Franbuzz sur Facebook

Répondre