Selon une étude, les enfants têtus réussissent mieux dans la vie!

Avis aux têtes de mules, énergumènes butés et autres obstinés récalcitrants. D’après les résultats d’une étude américaine, les enfants têtus sont plus susceptibles d’avoir du succès à l’âge adulte que les têtes blondes sages comme des images.

Votre enfant n’en fait qu’à sa tête, ne vous obéit pas et ne suit que ses propres règles. Bref, c’est un véritable rebelle. Si c’est bien le cas, rassurez-vous,  il a plus de chances de réussir professionnellement une fois adulte.

image: Debbie Zeichner, LCSW

Une étude récente a incité les parents à accepter l’entêtement des enfants, les chercheurs expliquent leur démarche. Ils ont voulu savoir si les comportements en pré-adolescence avaient un impact sur la réussite professionnelle à l’âge adulte. Pour cela, ils ont examiné l’influence du statut socio-économique des parents, l’intelligence des enfants ainsi que certains traits de personnalité au travers de plusieurs critères en classe ou à la maison : patience, attention, sentiment d’infériorité ou non, rapport à l’autorité, respect des règles, responsabilité, obéissance aux parents, etc.

image: Shutterstock

Le succès des adultes lié au caractère

Les chercheurs expliquent ainsi que selon leurs résultats, plus un enfant est obstiné, plus il a de chances de le rester. Un enfant qui refuse de s’excuser après une bêtise, et préfère rester au coin, c’est agaçant. Mais lorsqu’on sait que plus tard ce même enfant  devenu adulte refusera d’abandonner après un échec, cela change la perspective.

image: iStock

De la même manière les enfants qui demandent du rab de dessert, ou un plus gros cadeau que ceux des autres sont aussi ceux qui franchissent la porte du bureau de leur supérieur pour demander une augmentation. Pareil pour ceux qui bataillent pour quelques minutes de rab le soir avant d’aller dormir : de futurs négociateurs de talent.

Avant donc que vous ne vous fassiez des soucis pour l’avenir de votre enfant parce qu’il est une véritable tête de mule, dites-vous bien qu’il a peut-être plus de chance de s’en sortir plus tard. Toutefois, si le lien entre rébellion et réussite est établit, il faut reconnaître que ce critère à lui seul ne suffit pas pour tout expliquer.

Source:  Time

Répondre