Ses parents lui disent qu’elle peut avoir n’importe qu’elle jouet dans le magasin. Son choix va jeter la caissière sur le dos!

Même si les enfants sont très jeunes, ils peuvent parfois comprendre des choses que nous réalisons souvent lorsque nous sommes plus vieux et l’histoire ci-dessous va certainement servir de leçon à plusieurs personnes.

En Caroline du Sud (États-Unis), une fillette âgée de 3 ans nommée Sophia a fait la fierté de ses parents. Elle a su répondre parfaitement à la remarque raciste d’une caissière.

publicités
Crédit: Facebook / Brandi Benner

Brandi Brenner, mère de la petite Sophia, a raconté l’anecdote surprenante sur Facebook et Instagram à travers un message qui a été énormément relayé. Une histoire que l’on vous a traduite ci-dessous :

publicités

« Nick et moi avions dit à Sophia qu’après avoir réussi à faire popo dans le pot toute seule pendant un mois, elle pourrait choisir un cadeau spécial au Target (magasin de grande distribution, ndlr). Forcément, elle a pris une nouvelle poupée. Son obsession est réelle. Alors que l’on regardait dans les rayons, la vendeuse a demandé à Sophia si elle allait à un anniversaire. On lui a toutes les deux jeté un regard vide. Elle a alors indiqué la poupée et la vendeuse lui a demandé si elle le prenait pour une amie. Sophia continuait de la regarder froidement et j’ai fait savoir à la caissière qu’elle l’avait méritée pour avoir fait popo dans son pot. La vendeuse m’a lancé un regard déconcerté, s’est tournée vers Sophia et lui a demandé : « Es-tu sûre que c’est bien la poupée que tu veux ma chérie ? » Sophia a finalement retrouvé sa parole et a dit :

« Oui, s’il vous plaît ! ». La caissière répond alors : « Mais elle ne te ressemble pas. On a plein d’autres poupées qui te ressemblent plus ».

publicités

La colère est immédiatement montée en moi mais avant que je puisse dire quoi que ce soit, Sophia a répondu : « Elle me ressemble. C’est un docteur comme moi. Je suis jolie et elle est jolie aussi. Tu as vu ses jolis cheveux ? »

Heureusement, la caissière a laissé tomber et a seulement répondu : « Oh, c’est bien ça ! ».

Cette expérience a confirmé ma croyance que nous ne sommes pas nés avec l’idée que la couleur est importante. La peau peut être de couleur différente, comme les cheveux et les yeux, et toutes les formes sont magnifiques ».

En quelques arguments imparables et grâce à son innocence admirable, adéquate pour son très jeune âge, la petite Sophia a réussi à remettre à sa place une personne adulte, lui inculquant une leçon de tolérance. Sur Facebook, le message a recueilli plus de 500 000 likes et a été partagé plus de 200 000 fois.
Excellente la réponse de la fillette, n’est-ce pas ?

Si vous approuvez le geste de l’enfant, partagez ceci en grand nombre sur les réseaux sociaux!

Franbuzz sur Facebook

Répondre