Sœur André, doyenne des Français et des Européens, a réussi à vaincre le coronavirus

Après avoir attrapé le Covid en janvier, Soeur André, pensionnaire d’un Ehpad à Toulon, a finalement réussi à vaincre le coronavirus, à l’aube de ses 117 ans.

publicités

Un symbole d’espoir dans une période troublée. Sœur André, la doyenne des Français et des Européens qui avait été testée positive au Covid-19 le 16 janvier dernier, à l’âge de 116 ans et 11 mois, est officiellement tirée d’affaire.

Selon les informations de Var-Matin, la religieuse, née Lucile Randon, est déclarée guérie alors qu’elle doit fêter ses 117 ans le 11 février prochain dans l’Ehpad Sainte-Catherine Labouré où elle réside.

publicités

81 des 88 résidents de l’Ehpad touchés par le Covid

L’incroyable longévité de la native d’Alès (Gard) a donc résisté au virus qui fait des ravages chez les séniors depuis plus d’un an. Nice Matin rapporte en effet que le 16 janvier dernier, Sœur André avait été diagnostiquée positive au Covid-19, alors qu’une vague de contaminations touchait l’établissement pour personnes âgées (81 des 88 résidents ont contracté la maladie et une dizaine de décès ont été à déplorer jusqu’ici).

« Même si on prend soin de tous nos résidents de la même manière, on sait qu’avoir chez nous la doyenne des Européens, c’est une fierté en même temps qu’une immense responsabilité », souligne David Tavella, chargé de communication de l’Ehpad Sainte Catherine Labouré, cité par le quotidien régional. « Moi qui suis en plus très attaché à elle, j’étais vraiment inquiet. J’ai revêtu ma combinaison de cosmonaute, j’ai ouvert la porte et j’ai parlé d’une voix très forte… ».

publicités
Photo : GERARD JULIEN/AFP via Getty Images

“Je ne me suis même pas rendue compte que je l’avais”

Face à cette épreuve, la centenaire, aveugle et circulant en fauteuil, est cependant restée d’un calme olympien. « Elle ne m’a pas posé de questions sur sa santé, mais sur ses habitudes », explique David Tavella. « Elle voulait savoir par exemple si les horaires de repas ou de coucher allaient changer. Elle n’a manifesté aucune peur de la maladie. Par contre, elle s’est montrée très inquiète pour les autres résidents. »

Restée asymptomatique pendant plusieurs semaines, Soeur André a finalement été testée négative au Covid-19 il y a quelques jours et est donc “tirée d’affaire” selon Nice Matin. « Je ne me suis même pas rendue compte que je l’avais”, a notamment affirmé celle qui fêtera, ce jeudi 11 février, ses 117 ans. Si les mesures de précaution restent de mise, l’Ehpad Sainte Catherine Labouré a évidemment prévu de fêter comme il se doit son inusable héroïne.

Née Lucile Randon et rebaptisée après son entrée dans les ordres, Soeur André avait acquis ces dernières années une certaine notoriété en devenant la deuxième personne la plus âgée au monde (après la Japonaise Kane Tanaka, qui a récemment fêté ses 118 ans) et la doyenne des Européens.


Source de vidéo: Youtube – France 3

Née protestante dans le Gard, Sœur André avait passé 30 ans dans un établissement pour personnes âgées (Ehpad) de la commune des Marches, en Savoie, avant de s’installer dans un établissement toulonnais. Sœur André est également vice-doyenne de l’Humanité, derrière la Japonaise Kane Tanaka (118 ans).

Franbuzz avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre