Son bébé meurt après une sieste dans un siège auto– La mère en deuil met en garde les parents de la cause effrayante de sa mort

Malheureusement, une tragédie éloignerait la famille de Lisa Smith de sa petite fille bien aimée. À l’âge de 17 mois, Amelia, affectueusement surnommée « Mia », est décédée en 2015. Le pire dans tout ça ? La mort de Mia était tout à fait évitable et ce fait hante encore ses parents.

publicités

Mia avait 17 mois lorsqu’elle est décédée à la garderie en 2015. Bien que des années se soient écoulées depuis sa mort, sa mère a franchement tenté de rappeler aux gens que la tragédie était évitable. La garderie de Lisa n’arrivait pas à réveiller Mia de sa sieste. La petite fille avait été placée dans un siège d’auto et laissée sans surveillance dans une pièce sombre pendant sa sieste, a rapporté la chaîne de télévision KCCI.

image: Facebook-Lisa Smith

Comme vous le savez probablement, les siestes sont fréquentes dans les garderies et dans le cas présent, ce n’était pas différent. Mais ce qui était différent cette fois, c’est que Mia a été placée dans un siège d’auto pour sa sieste et c’est une utilisation inappropriée de celui-ci. D’ailleurs, les pédiatres avertissent que les jeunes enfants peuvent suffoquer par la suite. Cette pratique a fini par couter la vie à la petite fille.

publicités

La cause du décès était l’asphyxie positionnelle – une erreur fréquente que la plupart des parents ne soupçonnent pas.

Lorsqu’un bébé est assis bien droit, il est possible que ses voies respiratoires soient obstruées. Il étouffe ensuite. Cette horrible tragédie peut se produire chez les bébés dans les transats et les sièges d’auto parce que la plupart des bébés ne sont pas assez forts pour tenir leur cou. Leur menton peut être pressé contre leur cou pendant qu’ils dorment, ce qui coupe l’air. Dans d’autres cas, la sangle du siège auto pourrait bloquer les voies respiratoires.

« Lorsqu’un siège auto se trouve dans une voiture, il est incliné à 45 degrés », selon le Dr Natalie Azar, collaboratrice médicale de NBC News. Elle explique que sans le fauteuil de voiture qui sert d’appui, le siège auto risque de basculer vers l’avant, ce qui fait que le bébé s’affale. Cela peut bloquer la respiration du bébé qui dort.

publicités

De nombreux avertissements

Mme Wackerly, jeune responsable de la garderie âgée de 35 ans, a plaidé coupable d’homicide involontaire. Elle a écopé d’une peine de 3 ans d’emprisonnement et 135000 euros de dédommagement, et déplore la situation à travers un message diffusé dans une station radio de Knoxville. Quant aux parents qui ont préféré changer de lieu de résidence, ils affirment que le drame aurait pu être évité et qu’ils feront tout leur possible pour protéger d’autres enfants.

image: Facebook-Lisa Smith

Le danger des sièges auto

Selon le National Center for Fatality Review and Prevention entre 2004 et 2014, les statistiques ont montré que sur les 11.779 morts subites des nourrissons, 348 (3%) ont eu lieu dans des positions assises, dont 62,9% dans un siège auto. Ces données précisent que dans plus de la moitié des cas, cela s’est passé au domicile des parents.

Selon le registre de De Moines, Mme Wackerly, âgée de 35 ans, a plaidé coupable d’homicide involontaire. Elle a été condamnée à trois ans de prison avec sursis et à payer à la famille Smith près de 135 000 € en dédommagement. La responsable de garderie a aussi dû enregistrer un message d’intérêt public afin qu’il soit diffusé chaque semaine, pendant trois ans, sur une station de radio de Knoxville.

Lisa et son mari, Chad, ont depuis déménagé à Aledo, au Texas, où ils élèvent leurs deux fils. « Perdre un enfant, c’est pire que tout », a déclaré Mme Smith. « Le plus difficile, c’est de savoir que cela aurait pu être si facilement évité et que nous avons perdu une fille pour rien », a-t-elle partagé son chagrin. « Aucune famille ne mérite cela. »

« Nous ne pouvons pas changer ce qui est arrivé à Mia », conclut Lisa en parlant à la station de télévision KCCI, affiliée à CBS, « mais nous pouvons essayer de protéger les autres enfants ».


Source de vidéo: Youtube-Inside Edition

Après sa mort tragique, Mia est devenue donneuse d’organes, ce qui a été incroyablement difficile pour ses parents, et c’est de ce genre de chagrin dont Lisa essaie maintenant de protéger les autres.

Veuillez partager cette histoire pour aider Lisa et sa famille à avertir les autres parents.

Franbuzz sur Facebook

Répondre