Toro Jubilo – une fête monstrueux où un taureau apeuré est mis à feu

A Medinaceli, une ville pittoresque de la province espagnole de Soria, une tradition appelée « Toro Jubilo » jette un voile de honte sur l’Espagne. Chaque second week-end de Novembre, des boules de poix (une substance noire et collante à base de goudron ou thérebentine) sont plantées sur les cornes d’un taureau et on les allume. 

publicités

Le spectacle est monstrueux, l’horreur à son comble avec ce taureau à qui, dans un premier temps, on enserrera la tête dans une espèce d’étau, le temps pour ses bourreaux de lui installer sur la tête un attirail de bois auquel on attachera deux boules que l’on enflammera. Un calvaire qui durera une demie-heure pour le taureau poursuivi dans toute la ville de Medinacelli. Le taureau ainsi enflammé est appelé « Toro de Fuego » (« taureau de feu »)

Il est en principe totalement interdit de prendre des photos et de filmer durant cet événement. Mais des activistes animaliers ont réussi cette année à cacher une caméra pour enregistrer les horreurs infligées à un taureau lors de la fête du Toro Jubilo de Medinaceli. L’animal est maintenu par des hommes, qui lui font enfiler de fausses cornes attachées à un joug en bois ou en métal, accroché à la tête du taureau.

publicités

Source de vidéo: Dailymotion-letribunaldunet

L’association internationale PETA, bien connue pour ses actions spectaculaires en faveur de la défense des animaux, souhaite protester contre cette barbarie d’un temps révolu, et propose l’envoi d’une pétition à partir de son site internet. Cette pétition sera adressée aux instances politiques de la ville et de la province, ainsi qu’aux organismes chargés du tourisme.On peut certes se poser la question de l’utilité de signer et envoyer cette pétition si près de la date fatidique.

Cette tradition sacrée remonterait au 16e siècle. Cet événement symbolise la force et la purification. La communion païenne qui avait lieu après l’événement consistait à manger l’animal, après l’avoir abattu. De nos jours, l’animal n’est plus tué à l’issue de la soirée. Le taureau est un objet de culte depuis l’époque préromaine dans la culture ibérique. Le feu sur les cornes des taureaux représenterait la lumière du soleil, considéré comme l’astre le plus magique.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre