Traqué depuis 14 ans : L’un des pédocriminels les plus recherchés au monde arrêté en Malaisie

C’est une traque de près de 14 ans qui a connu son épilogue en juillet dernier. Comme le rapporte «Vice», l’un des pédophiles les plus recherchés du monde a été arrêté alors qu’il se trouvait en quarantaine dans l’État du Sarawak, en Malaisie.

publicités

Depuis deux ans, des agents de police australiens et malaisiens travaillaient en étroite collaboration pour retrouver Alladin Lanim. Ce pédocriminel, l’un des plus recherchés au monde, a été appréhendé le 5 juillet alors qu’il effectuait une quarantaine liée au Covid dans l’État de Sarawak, en Malaisie.

Alladin Lanim, l’un des pédocriminels les plus recherchés du monde, a été arrêté le 5 juillet dernier à la sortie d’un centre de quarantaine obligatoire contre le Covid-19 de l’Etat de Sarawak ( Malaisie). L’interpellation de l’individu de 40 ans est le fruit de deux ans d’enquête menés conjointement par les polices de Malaisie et d’Australie, rapporte Slate après avoir repéré l’information sur Vice. La justice malaisienne l’a condamné à quarante-huit ans et six mois de prison.

publicités

Au total, ce sont pas moins de 34 victimes âgées de 2 à 16 ans qui ont été reliées à cet individu, qui vantait et exposait ses sombres agissements sur le dark web. Depuis 2007, il aurait partagé plus de 1000 images et vidéos illustrant des abus sur mineurs.

Le quadragénaire était soupçonné d’avoir agressé sexuellement des dizaines d’enfants âgés de deux à 16 ans pendant une période d’au moins 14 ans. Trente-quatre jeunes victimes ont été identifiées à ce jour par les enquêteurs australiens. Il était aussi accusé d’avoir fait circuler sur le dark net plus de 1.000 photos et vidéos montrant des agressions sexuelles de mineurs. Depuis au moins 2007, il utilisait pour cela un profil numérique anonyme.

publicités

Une identification difficile

Face à l’ampleur de ses activités, le suspect était devenu « une haute priorité », a indiqué au Sydney Morning Herald le sergent Daniel Burnicle de la police fédérale australienne (AFP). Il confie que l’une des principales difficultés rencontrées a été de découvrir son nom.

En août 2020, des experts d’identification de victimes du Centre australien de lutte contre l’exploitation des enfants trouvent une photo de l’homme qu’ils soupçonnent. Le travail d’enquête nécessite une fine méthodologie pour atteindre son objectif.

Finalement, l’agence de renseignement financier du gouvernement australien parvient à rassembler les pièces manquantes. Les inspecteurs tombent sur la photo découverte quelque temps plus tôt et apportent aux forces de l’ordre des informations d’identification permettant de localiser le pédocriminel, et de procéder à son arrestation.

Six semaines après son arrestation, Alladin Lanim a plaidé coupable de dix-huit chefs d’accusation. Selon le décompte des policiers australiens, l’homme aurait fait trente-quatre victimes qui ont pu être identifiées, mais il y en aurait d’autres. Alladin Lanim a été condamné à 48 ans de prison et quinze coups de cannes.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre