Trop d’incivilités, la piscine en plein air de Montbéliard ferme

La piscine de plein air de Montbéliard a été fermée vendredi, après d’importants incidents, alors que la saison devait se terminer dimanche soir. Des maîtres-nageurs ont été pris à parti par une trentaine de jeunes, empoignés et jetés dans l’eau. Ils ont fait valoir leur droit de retrait samedi.

publicités

Des incivilités et des violences de trop à la piscine en plein air de Montbéliard (Doubs). Le centre nautique, installé dans un milieu arboré de plusieurs hectares dans le quartier de la Petite-Hollande, ferme ses portes, rapporte L’Est Républicain.

Le personnel a fait valoir son droit de retrait suite aux incidents survenus vendredi soir lorsqu’un groupe de jeunes a mis en dessus dessous les lieux, par «jeu» et «provocation» en cette fin de saison. Selon des témoins, « trois maîtres nageurs et quatre médiateurs ont été projetés dans le bassin » par une vingtaine d’individus, dont de très jeunes mineurs.

publicités

Des adolescents, mais aussi des enfants âgés de 10 ans à peine, ont mis à sac la structure et s’en sont pris au personnel, sans raison apparente. « Les plus zélés ont décroché tout qui ce qui n’était pas scellé au sol, ont utilisé des échelles pour en faire des plongeoirs » décrit l’employé.

Les forces de l’ordre ont bien été appelées à l’aide, mais lorsque les policiers municipaux sont arrivés, les adolescents surexcités ont bloqué les tourniquets d’entrée et « un attroupement conséquent s’est vite formé ».

publicités

Depuis l’ouverture du bassin d’été pour la période estivale, le personnel de la piscine évoque des incivilités qui s’intensifient. Des jets de pierre et de bouteilles dans le bassin sont évoqués. Une « minorité de jeunes » n’aurait pas pris en compte les avertissements. Selon Alexandre Chevallier, directeur des sports et des associations de la Ville de Montbéliard, le personnel ne se seraient pas sentis capable d’assurer la surveillance dans une zone de cinq hectares composée de 1 000 m de surface d’eau.

16 personnes expulsées depuis le 3 juillet

Pas moins de 820 baigneurs comptaient profiter tranquillement du centre aquatique, mais la direction a été contrainte de le fermer une heure plus tôt. Il n’a plus rouvert depuis, car le personnel a fait jouer son droit de retrait.

Le responsable de la sécurité, Philippe Duvernoy, a assuré auprès de nos confrères que « ces violences volontaires […], filmées par les caméras, ne resteront pas sans suite ». « Plus on renforce le dispositif de sécurité, plus les incivilités augmentent. Souvent du fait de la même bande qui défie toute autorité » a-t-il ajouté. Depuis le 3 juillet, seize baigneurs ont été expulsés car ils ne respectaient pas le règlement.


Source de vidéo: Youtube-France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Suite aux incidents et au droit de retrait exercé, une communication dans le quartier auprès du public avait été mise en place pour expliquer les raisons de cette fermeture.

Franbuzz sur Facebook

Répondre