Un aide-soignant pour personnes âgées viole une femme de 83 ans dans son propre lit

Un homme de 59 ans, a violé une femme de 83 ans dans sa maison. Simon Prodanovich, l’agresseur, travaillait comme aide-soignant auprès du mari de la victime à Melbourne en Australie. 

publicités

Un aide-soignant pour personnes âgées a complètement perdu les pédales lorsqu’il a violé une femme de 83 ans dans sa maison du sud-est de la ville de Melbourne en Australie. Il est même allé jusqu’à mettre son mari sur une chaise roulante pour le sortir de la chambre. Ce dernier était dans l’incapacité de se défendre parce qu’il est handicapé, raconte le Daily Mail.

Image: Dailymail – l’agresseur Simon Prodanovich.

Le 12 janvier dernier, Prodanovich est entré au domicile des patients pour effectuer leurs soins quotidiens. Il aurait donné un bain au malade avant de le sortir et de l’éloigner, en chaise roulante, de la chambre de sa femme. L’agresseur aurait alors rejoint la victime et lui aurait proposé un massage des jambes dont la patiente se plaignait. C’est alors qu’il a agressé la pauvre femme sans défense. Il s’est enfui directement après les faits.

publicités

Une fois qu’il a quitté la maison, le couple a appelé les forces de l’ordre afin de porter plainte, raconte le Daily Mail. Les autorités ont mis rapidement la main sur lui, mais il a décidé de nier tous les faits qui lui étaient reprochés. Il a inventé toute une histoire pour faire croire qu’il n’avait rien fait. Cependant, la vérité va le rattraper lorsque des tests ADN ont été effectués sur le corps de la femme de 83 ans. En effet, l’ADN de Simon Prodanovich y a été retrouvé sur les blessures de sa victime.

La grand-mère de 8 petits-enfants, traumatisée par son expérience, ne veut plus être en contact avec aucun homme, médecin, infirmier, taxi, etc. Son mari a été pris en charge temporairement, sa femme ne pouvant plus s’occuper de lui. Prodanovich est quant à lui maintenu en détention provisoire.

publicités

Le Daily Mail relate que l’agresseur a été placé en détention dans l’attente de son procès qui aura lieu ce jeudi. Le média britannique indique qu’il risque jusqu’à 25 ans de prison. Il s’agit d’une affaire à suivre.

Franbuzz sur Facebook

Répondre