Un American Staff est tabassé, lesté de béton puis jeté vivant dans un canal

Un acte d’une grande cruauté a été commis dans le canal d’Hensies. King, lesté d’un bloc de béton, a été retrouvé mort. La pauvre bête avait été rouée de coups avant d’être jetée dans l’eau. Selim, l’homme à qui elle appartenait, clame son innocence.

Le corps sans vie d’un American Staff a été retrouvé lesté d’un bloc de béton dans le canal d’Hensies au niveau du pont des Sartis, en Belgique. Le vétérinaire, dépêché sur place, n’a pu que constater le décès du chien qui est mort noyé.

publicités

Cela fait depuis quelques jours que le propriétaire du chien noyé dans le canal d’Hensies, fait l’objet de menaces et d’insultes. « Tu n’es pas mieux qu’un pédophile », affirme-t-il avoir reçu. Rappelons qu’un homme, Alain, a affiché publiquement Selim, dévoilant son identité et son adresse sur Facebook.

Le pauvre animal a été roué de coups puis lesté d’un bloc de béton, avant d’être jeté vivant dans l’eau. Le chien était muni d’une puce, ce qui a permis de l’identifier. Le nom et l’adresse du propriétaire de l’animal a été jeté en pâture sur les réseaux sociaux.

publicités

L’habitant de Quiévrain compte déposer plainte contre ceux qui noircissent sa réputation. Voilà pourquoi il a fait une déclaration à l’encontre de la personne qui lui a confié King, rebaptisé Oglum (mon fils en turc). « Dix jours après son adoption, mon chien s’est enfui. Il est revenu deux jours après », explique Selim. Malheureusement, il a fait une seconde fugue, et il n’est plus revenu d’après ses dires. « Je vais déposer plainte contre toutes les personnes qui ont dit du mal sur moi. »q

Marie-Noëlle, une voisine, avait déjà appelé la police pour dénoncer les conditions de vie de King car le chien restait souvent dans la cour, attaché, sans eau, ni nourriture. Mais le maître de l’animal affirme qu’il n’est pas l’auteur de cet acte odieux. L’enquête suit son cours.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre