Un bébé de 5 mois retrouvé mort dans un canal du Gard, son père retrouvé pendu dans l’Yonne

Un bébé de cinq mois a été retrouvé mort dans un canal, ce vendredi 5 mars 2021, à Gallargues-le-Montueux dans le Gard : son père s’est pendu dans une chambre d’hôtel à Auxerre (Yonne). « J’irai en enfer », a-t-il écrit dans une lettre.

publicités

Un père de famille originaire du Gard, porté disparu depuis hier de son domicile, a été retrouvé mort ce vendredi matin à Auxerre (Yonne). Le corps sans vie de son bébé de 5 mois, lui, a été découvert cet après-midi dans un canal, près de Gallargues-le-Montueux, situé dans le Gard.

Un important dispositif de recherches, impliquant notamment des hélicoptères, avait été déployé. La nourrice du bébé avait donné l’alerte, ne voyant pas le père déposer le petit garçon chez elle comme c’étaient prévu. Ni la nourrice, ni la mère de l’enfant ne parvenaient à joindre ce dernier, parti du domicile familial d’Uchaud (Gard) sans son téléphone et sans biberon.

publicités

« J’irai en enfer »

Alors que les recherches s’intensifiaient, le père a finalement été retrouvé pendu dans une chambre d’hôtel d’Auxerre. En début d’après-midi, un siège de bébé flottant sur un canal près de Gallargues-le-Montueux, a été signalé par des promeneurs. Le cadavre de l’enfant a été retrouvé à proximité. Son autopsie est prévue lundi.

D’après la mère de l’enfant et l’entourage de l’homme, le père ne présentait aucun problème psychiatrique connu. Le couple ne traversait pas de crise, ont-ils ajouté. « C’est une famille tout à fait normale », a commenté le procureur, précisant que l’homme n’était « pas décrit comme violent et pas connu de la justice ». Le père du bébé a laissé une lettre dans laquelle il « s’excuse » auprès de sa compagne : il écrit « J’irai en enfer », a rapporté Eric Maurel, évoquant l’hypothèse d’une « bouffée délirante ». Le parquet a ouvert une enquête pour « meurtre sur mineur de moins de 15 ans ».

publicités

Une famille « tout à fait normale »

Selon le procureur de la République de Nîmes, il s’agit d’une famille sans problème d’ordre psychologique ou économique.

«Les faits surviennent dans une famille sans problème. Nous nous sommes intéressés au contexte de vie. Il n’y avait rien dans le comportement du père, rien dans la vie du couple, rien dans la vie sociale qui pourraient laisser présager un tel drame» explique Eric Maurel. «C’est une incompréhension totale. » Le procureur précise que l’homme n’était « pas décrit par son épouse et sa belle-famille comme violent et pas connu de la justice.»

Alors que les enquêteurs penchent pour une «bouffée délirante», une enquête a été ouverte pour «meurtre sur mineur de moins de 15 ans». Une autopsie du bébé doit être réalisée lundi.

Avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre