Un centre de loisirs à Toulouse laisse partir un enfant de 7 ans avec un inconnu

Mercredi, un centre de loisirs municipal de Toulouse a commis une grosse méprise en laissant partir un enfant de 7 ans avec un parfait inconnu.

publicités

La mairie de Toulouse annonce ce vendredi avoir ouvert « une enquête interne », après qu’un enfant de 7 ans, laissé à la garde d’un centre de loisirs municipal, a été confié à un inconnu avec qui il a passé plusieurs heures.

La Dépêche du Midi raconte ce vendredi 8 janvier une incroyable histoire. Mercredi, une mère de famille dépose son enfant de 7 ans, le matin, au centre de loisirs Jean-Alphand à Toulouse. Vers 14 h, elle demande à un ami d’aller le récupérer. Cet ami ne connaît pas l’enfant, il a juste son prénom.

publicités

Selon le quotidien régional, tout a débuté mercredi à 14 heures, quand un homme est passé chercher un élève. Cet ami de la famille venait d’être mandaté par la mère, il ne connaissait pas le garçonnet et réciproquement. Mais c’est un autre enfant, avec le même prénom, qui lui a été remis et a passé deux heures chez lui.

Petit tour au fast-food et deux heures de télé…

Il se présente à l’accueil et demande à récupérer le-dit enfant. Le personnel va le chercher, lui dit que c’est avec cet homme qu’il doit partir. Le petit garçon ne le connaît pas et ne réagit pas. Et le voilà parti avec le monsieur. Petit tour au fast-food puis deux heures de télé.

publicités

Jusqu’à ce que la maman appelle et se rende compte qu’il ne s’agit pas de son fils

Quelques heures plus tard, la maman appelle pour avoir des nouvelles de son fils. L’homme lui passe l’enfant. Mais la mère se rend très vite compte qu’il ne s’agit pas de son fils. L’homme n’a pas récupéré le bon enfant au centre de loisirs !

Complètement affolé, il est retourné au centre de loisirs « rendre » l’enfant.

Le soir, la directrice du centre de loisirs a demandé à parler au père de l’enfant qui avait été « donné » par erreur : « Elle m’a brièvement expliqué que mon garçon était reparti avec un parent par erreur, avant d’être ramené. Je ne me doutais pas que cela avait duré plus de deux heures », raconte-t-il, très en colère, à La Dépêche. Il compte déposer plainte contre la mairie à la suite de cet « enlèvement ».

Réunion et plates excuses

Le choc a été encore plus grand quand, le soir, les parents de l’enfant sorti par erreur ont appris toute l’histoire de la bouche de la directrice du centre de loisirs. « Scandalisés », ils ont l’intention, rapporte La Dépêche du Midi, de déposer plainte contre la mairie.

« La mairie de Toulouse est profondément désolée de ce qui est arrivé à ce garçon dont ses équipes avaient la responsabilité et comprend l’émotion que cela a pu susciter chez ses parents », indique le Capitole. Les parents ont reçu des excuses lors d’une réunion organisée ce vendredi matin. Et la direction municipale Enfance et Loisirs n’exclut pas de prendre des sanctions, « le cas échéant ».

Franbuzz sur Facebook

Répondre