Un chasseur tué par le cerf qu’il croyait avoir abattu

Alors qu’un chasseur de l’Arkansas pensait avoir tué un cerf, la pauvre bête n’était pas morte, elle se réveille et se met à attaquer le chasseur. L’homme est décédé plus tard à l’hôpital, selon les autorités.

publicités

Thomas Alexander est un chasseur de 66 ans de l’État américain de l’Arkansas, est suffisamment expérimenté et connaît très bien les endroits où trouver des proies. Le drame s’est produit près de Yellville, dans le nord de l’État, l’homme a tiré sur un cerf avec une arme à feu à chargement par la bouche. Lorsqu’il s’est approché pour «vérifier si le cerf était mort», le gibier l’a soudainement attaqué.

Alors que la pauvre bête n’était pas morte, elle se réveille et se met à attaquer le chasseur. Visiblement, la victime aurait eu plusieurs perforations au niveau du corps à cause des bois de l’animal. Dans l’urgence, Thomas Alexander a réussi à joindre sa famille qui est parvenue à contacter l’hôpital et les urgences dans la foulée.

publicités

«Je travaille pour le Département de la faune depuis plus de 20 ans et c’est l’une des choses les plus étranges que j’ai vues», a fait savoir à CNN le porte-parole de l’organisation, Keith Stephens. «Je ne sais pas combien de temps cela a pris, mais à un moment donné, le chasseur s’est approché de l’animal pour voir s’il était mort. Apparemment il ne l’était pas», a-t-il continué.

Le chasseur a été transporté d’urgence à l’hôpital le plus proche où il a succombé à ses blessures. Selon le Département de la faune, la cause de la mort n’a pas été formellement établie. Elle pourrait avoir été causée par les blessures perforantes, mais aussi par une crise cardiaque.

publicités

Les autorités de l’Arkansas ont profité de ce drame pour rappeler qu’il est important d’attendre au moins 30 minutes pour approcher d’un animal que l’on vient d’abattre.

Franbuzz sur Facebook

Répondre