Un chiot de 18 mois meurt d’une crise cardiaque à cause de peur des feux d’artifice

Une Britannique propriétaire d’un chiot de 18 semaines qui mort d’une crise cardiaque pendant un feu d’artifice. Elle souhaite que les feux d’artifice soient bannis à la suite du décès de son petit chien. 

publicités

Susan Paterson est dévastée par la disparition de son chiot de 18 semaines, Molly, un terrier. Comme le rapporte le Daily Mail, il est décédé des suites d’un arrêt cardiaque qui a été provoqué par un feu d’artifice. Elle a pourtant décidé de ne pas se laisser abattre et a choisi d’utiliser son expérience pour sensibiliser la population sur les dangers des feux d’artifice pour les animaux.

Dans un long message publié sur une page Facebook, allant dans ce sens, elle a fait valoir sa position. « En raison de l’énorme quantité de feux d’artifice provoquant une forte détonation autour de Wombwell la nuit dernière, nous avons perdu notre jeune terrier victime d’une crise cardiaque »a-t-elle écrit avant d’ajouter : « S’il vous plaît, soutenez la page Facebook FABRICA Anti Random Fireworks et signez leur pétition (sic) ».

publicités

Une pétition a même été lancée pour que des mesures soient prises pour que ce genre de tragique événement ne se reproduise plus. Dans la description de cette pétition, on peut notamment lire: «les animaux ne souffrent pas seulement psychologiquement des feux d’artifice, mais aussi physiquement. En effet, plusieurs d’entre eux peuvent se blesser en essayant de les fuir ou de s’en cacher. Il est extrêmement difficile pour les propriétaires d’animaux de les protéger de ces bruits puisque cela peut arriver à n’importe quel moment de l’année».

L’un des objectifs principaux de cette pétition est donc de mieux réglementer l’usage des feux d’artifice puisque n’importe quel animal peut en souffrir.

publicités

Pour le moment, cette pétition a récolté plus de 500 000 signatures, indique Unilad. Selon les informations du média britannique, les signataires souhaitent que l’usage de feux d’artifice soit restreint à des dates précises comme le jour de l’an. Ils souhaitent également que le bruit qu’ils créent soit limité à 120 décibels, mais aussi que les personnes qui en utilisent aient un permis.

Franbuzz sur Facebook

Répondre