Un coiffeur verbalisé pour avoir coupé les cheveux de ses clients en cachette malgré le confinement

Six clients attendaient dans le salon de coiffure ouvert clandestinement. Ils avaient coché « achat de première nécessité » sur leur attestation.

publicités

En plein confinement visant à lutter contre la propagation du coronavirus, un coiffeur de Montpellier continuait de travailler en cachette. Lors d’un contrôle dans une rue, des policiers ont découvert des clients dans son salon. Le gérant et ses visiteurs ont été verbalisés, rapporte France Bleu Hérault.

En plein contrôle, un des clients du salon, qui n’avait pas d’attestation, a avoué s’être fait couper les cheveux dans le salon de coiffure. Alors qu’ils se sont rendus sur les lieux, le commerce avait le rideau baissé. Rapidement, les forces de l’ordres ont remarqué que six clients se trouvaient à l’intérieur du salon, attendant de se faire couper les cheveux. Chacun avait une attestation dérogatoire de sortie.

publicités

Les clients avaient bien tous leur attestation, motivée pour « achat de première nécessité », mais cela ne leur a pas permis d’éviter l’amende. Le gérant lui, a reçu une amende pour « ouverture sans autorisation ».

Si le coiffeur récidive, son salon pourrait faire l’objet d’une fermeture administrative, d’une durée de trente jours. Les enquêteurs ne savent pas si l’artisan exerçait illégalement depuis plusieurs jours.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre