Un élan blanc très rare a été tué par des chasseurs, une récompense offerte pour retrouver les braconniers

Dans la province de l’Ontario, au Canada, un élan blanc a été abattu par des chasseurs. Cet animal rare est un être sacré pour les autochtones, qui ont été choqués et indignés devant cet acte.

publicités

Au Canada, des résidents d’une réserve indienne du nord de l’Ontario déplorent la mort d’un élan blanc très rare, que les locaux avaient la chance de pouvoir croiser dans les forêts. Les cadavres de deux élans, dont l’un était un élan blanc, ont été retrouvés. La mort de cet élan touche les habitants de la réserve qui accordent des pouvoirs spirituels à cet animal rare.

Deux femelles élans ont été abattues en octobre dernier dans la province de l’Ontario (Canada). L’une d’entre elles était blanche, une couleur très rare chez cette espèce.  Certains les qualifient même d’«esprits». C’est pourquoi la mort de l’une de ces créatures, tuée par des chasseurs, a suscité l’indignation.

publicités

Les cadavres et les têtes des deux ruminants ont été retrouvés abandonnés au bord d’un petit chemin, rapporte The Guardian. Les chasseurs ont le droit de traquer le mammifère, mais il est interdit de tuer un élan blanc dans cette région.

Une importante récompense est promise à toute personne qui retrouvera les braconniers ayant causé sa mort.

Les habitants, choqués, ont alors décidé de proposer cette récompense : 1.000 dollars canadiens soit 644 euros pour celui qui donnera des informations sur le braconnier en question, a proposé la communauté du Flying Post. D’autres particuliers et des organisations environnementales locales l’ont imité, portant ainsi la cagnotte initiale à 8.000 dollars canadiens, soit environ 5.155 euros. 

publicités

Seulement quelques dizaines de bêtes

Selon photographe local Mark Clement, il n’existerait que 30 élans blancs dans le nord de l’Ontario. Ils ne sont pas atteints d’albinisme mais doivent leur couleur à un gène récessif. Pour l’instant, les autorités n’ont pas encore identifié les braconniers.

La tribu indigène Flying Post souhaite récupérer la peau de la bête pour organiser une cérémonie en son honneur. L’élan blanc est considéré par la communauté autochtone locale comme un animal sacré incarnant un esprit.

Des êtres sacrés pour les autochtones

Dans la culture locale de l’Ontario, plusieurs animaux sont considérés comme des êtres sacrés. Ces esprits protégeraient les autochtones et seraient symboles d’espoir. Lorsque la population a appris que l’un de ces animaux avait été abattu, une vague d’indignation s’est emparée des habitants.

« Tout le monde est indigné et triste. Pourquoi tirer sur cet animal ? Si tu as une licence pour abattre un élan, tu peux en choisir un autre. Laisse ceux qui ont le pelage blanc tranquille », a demandé Murray Ray, un résident.

« Cela m’attriste que quelqu’un tue un si bel animal. Personne ne sait exactement combien il y en a dans la région, alors la perte d’un seul élan blanc est déjà de trop », a-t-il confié.

Franbuzz sur Facebook

Répondre