Un enfant entend des voix et vit à l’écart de tous. Mais un jour, un devoir de classe donné par son prof change sa vie.

Benjamin Giroux est un petit garçon autiste de 10 ans qui vit à Plattsburgh, dans le Missouri. À cause de sa maladie, il n’a pas une vie facile. Malgré la stabilité et l’amour de sa famille, il a du mal à se faire des amis et à s’intégrer à l’école. Jusqu’au jour où un devoir donné par son professeur va changer sa vie.

publicités
un-enfant-entend-des-voix-et-vit-a-lecart-de-tous-mais-un-jour-un-devoir-de-classe-donne-par-son-prof-change-sa-vie-1Crédit: BENJAMIN GIROUX

Un jour, un professeur demande à Benjamin de rédiger un poème qui commence par « je suis » et « je me demande ». Pour ce gamin de 10 ans qui a du mal à s’exprimer et à écrire, la tâche s’annonce difficile. Mais Benjamin ne se décourage pas et se met au travail.

publicités

Benjamin a doc écrit un poème intitulé « Je suis » pour décrire ce qu’il ressent. Ses mots ont fait le tour du web tellement c’est touchant et sincère.
Ses parents ont été tellement touché par son poème qu’ils ont décidé de le partager sur Facebook. « Nous étions tous les deux très fiers, et si triste à la fois de comment il se sentait, » Sonny, son père, a dit à Huffington Post.

Voici son poème:

publicités

Je suis étrange, je suis original
Je me demande si vous l’êtes aussi
J’entends des voix dans l’air
Je vois que ce n’est pas votre cas, ce n’est pas juste
Je ne veux pas être triste
Je suis étrange, je suis original
Je fais comme si vous l’étiez aussi
Je me sens comme un garçon dans l’espace
Je touche les étoiles et ne me sens pas à ma place
Je m’inquiète de ce que les autres pensent
Je pleure quand les gens rient, je me sens tout petit
Je suis étrange, je suis original
Je comprends maintenant que vous l’êtes aussi
Je dis « je me sens comme un naufragé »
Je rêve d’un jour où ce ne sera pas un problème
J’essaye de trouver ma place
J’espère y arriver un jour
Je suis étrange, je suis original.

En une semaine, la publication a recueilli 15.000 partages et plus de 22.000 « J’aime » sur Facebook.
Le père de Benjamin, Sonny Giroux, explique au Huffington Post que « chaque j’aime, chaque partage qu’il a reçu a fait ressentir à Benjamin à quel point il appartient à ce monde ». Les internautes, eux aussi, ont été très émus par les mots du petit garçon. C’est le cas de Rashid qui lui répond sur Facebook : « Bien joué Benjamin, continue, un jour on va y arriver ». Plus loin, un autre commentaire ajoute : « merci d’avoir partagé ce texte, je vais le faire lire à mon fils, pour qu’il sache qu’il n’est pas seul. »


source vidéo :  WPTZ NewsChannel 5 

Franbuzz sur Facebook

Répondre