Un gardien de sécurité Noir tué par la police alors qu’il détenait un criminel armé!

Un agent de sécurité a été fusillé mortellement par un policier alors qu’il maîtrisait au sol un suspect armé qui venait tout juste de provoquer une fusillade dans un bar de Chicago.

L’homme de 26 ans nommé Jemel Roberson travaillait au Manny’s Blue Room Bar quand il a dû expulser un groupe d’hommes en état d’ébriété.
Or, au moment où les hommes sortaient de l’établissement, un d’eux s’est soudainement retourné et a sorti une arme à feu pour ensuite ouvrir le feu. Roberson a ensuite tiré un coup de feu pour atteindre un des hommes qui s’est effondré au sol.

Roberson a ensuite maintenu l’homme au sol en gardant un de ses genoux sur son dos, attendant que des policiers se présentent sur place.
Mais lorsque deux policiers sont arrivés sur les lieux, même si des témoins les ont informés que Roberson était agent de sécurité et qu’il maîtrisait un malfaiteur, les agents ont ouvert le feu sur lui.
Roberson a aussitôt été transféré à l’hôpital où il est mort des suites de ses blessures.

Crédit : DailyMail

Pour le moment, les autorités n’ont toujours pas précisé si les policiers savaient que Roberson était agent de sécurité ou s’ils ont accidentellement tiré sur lui en pensant qu’il s’agissait d’un des hommes qui avaient été expulsés du bar.

Contactée par Dailymail, la police de Chicago a tout simplement répondu qu’elle ne souhaitait pas émettre de commentaires sur cette affaire pour le moment.

Sinon, on ignore encore pour l’instant si les deux policiers qui ont fait feu sur Roberson étaient blancs. L’identité des deux policiers n’a toujours pas été révélée non plus.

Un témoin a expliqué aux médias locaux que de son point de vue, les policiers avaient semblé « n’avoir fait que leur travail ».

Dans une entrevue accordée à WGNTV, un témoin nommé Adam Harris a affirmé: « Ils ont vu un homme à la peau noire qui tenait un fusil, et ils ont tiré dessus. »

Roberson était un musicien talentueux selon ses proches qui ont tenu à lui rendre hommage.

Crédit : DailyMail

L’agent de sécurité jouait régulièrement de l’orgue pour le compte des églises locales et il se préparait même à débuter un entraînement dans l’objectif de devenir lui-même policier.

Rappelons que les policiers de Chicago vivent encore avec le douloureux souvenir des fusillades qui s’étaient produites en août 2018 et qui avaient coûté la vie à 11 personnes, faisant en tout une quarantaine de victimes dont plusieurs blessés graves.

En moins de 7 heures, des fusillades perpétrées par différents gangs de rue avaient touché de nombreuses victimes et une d’elles s’était même produite lors d’un repas de funérailles.

Parmi les blessés, on y retrouvait un enfant de 11 ans.

En 2016, les spécialistes déclaraient que Chicago avait été atteint un pic de violence jamais vu depuis les 20 dernières années.

On estime toutefois qu’en 2018, les fusillades auraient baissé de plus de 30% à Chicago.  Quant au nombre de meurtres, celui-ci se serait de 25%.

En août dernier, on estimait que depuis le début de l’année, 310 meurtres avaient été signalés seulement dans la ville de Chicago.

Enfin, selon Fred Waller, un responsable de la police de Chicago, 5500 armes détenues illégalement auraient été confisquées dans les rues de Chicago.

Source: Ayoyemonde – DailyMail
Crédit Photo: Courtoisie

Répondre