Un grand félin toujours recherché dans le Pas-de-Calais, le droit de l’abattre accordé

Recherché depuis le 13 octobre dernier dans le Pas-de-Calais, un «grand félin» pourrait s’avérer dangereux pour la population. Ce samedi 17 octobre, la préfecture vient d’autoriser le droit de l’abattre alors que les recherches se poursuivent.

publicités

La bête a été vue par une vingtaine de gendarmes mercredi dans la soirée, après le signalement d’une habitante, a précisé la gendarmerie locale. Le mystérieux animal a notamment été repéré à plusieurs reprises dans les communes de Frévent et Auxi-le-Château. Malgré le déploiement d’un «important dispositif» par la gendarmerie nationale, ce «grand félin» court toujours.

«On n’est pas certain qu’il s’agisse d’un lion ou d’une lionne. Mais il est certain que c’est un grand félin», ont précisé les gendarmes, tandis que des appels à la prudence ont été adressés localement à la population.

publicités

Des traces de pas du félin constatés

Les éléments constatés sur le terrain « notamment ses traces de pas » orientent les recherches sur la piste d’« un grand félin ». Sa divagation pouvant s’avérer dangereuse pour la population, le préfet a autorisé par arrêté jusqu’au 29 octobre, dans toutes les communes de l’arrondissement, « des opérations de tirs de prélèvement simple d’un animal pouvant être un grand félin ou un fauve, mâle ou femelle ».

Selon la gendarmerie, «l’animal ne craint pas l’homme et ne fuit pas les habitations». Des «effectifs armés« pourraient être déployés pour protéger la population. La gendarmerie s’est même adjoint les services de l’Office français de la biodiversité pour traquer l’animal, «essayer de déterminer sa zone d’évolution», mais aussi «son espèce exacte» grâce à ses traces et ses excréments.

publicités

Source de vidéo: Lci

La préfecture précise qu’«aucune personne ni aucun établissement n’a signalé la disparition d’un tel animal». Elle invite toute personne disposant d’informations à se rapprocher de la gendarmerie, même anonymement.

Avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre