Un homme arrêté alors qu’il tentait de cacher 500 grammes de cocaïne sous sa perruque

Un Colombien a été arrêté à l’aéroport de Barcelone en possession de 500 grammes de cocaïne. Il avait dissimulé le sachet sous sa perruque, lui donnant un aspect étrange qui a intrigué les autorités. Il a été interpellé et remis à la justice.

Cacher la drogue dans sa valise ? Trop risqué. Avaler des sachets de drogue et les récupérer ensuite ? Dangereux et pas hygiénique. Un Colombien, qui voyageait entre Bogota et Barcelone, a donc eu l’idée de cacher la drogue qu’il transportait sous une perruque. A l’intérieur : 500 grammes de cocaïne.

publicités

Seulement, son état de stress à la douane et surtout la taille imposante de la perruque ont attiré l’attention des douaniers de l’aéroport. La police indique, dans un communiqué, que ses agents ont été alertés « par son état notable de stress et par la taille disproportionnée de la perruque qu’il portait ». La perruque contenait 503 grammes de cocaïne soit une valeur marchande de 30 000 euros.

Des cachettes improbables

En raison de ses forts liens culturels avec l’Amérique latine, l’Espagne est l’une des principales portes d’entrée de la cocaïne sud-américaine en Europe. La drogue est importée la plupart du temps dans des cargaisons de marchandises ou transportée par des « mules », des passagers de vols réguliers qui la dissimulent sur eux.

publicités

En raison de ses forts liens culturels avec l’Amérique du Sud, l’Espagne est une porte d’entrée privilégiée de la cocaïne. La drogue est souvent importée dans des cargaisons de marchandises ou grâce à des « mules ». Les douaniers espagnols sont habitués aux cachettes les plus improbables. Ces dernières années, ils ont trouvé de la cocaïne dans une cargaison d’ananas, un fauteuil roulant, des implants mammaires ou le plâtre d’un homme à la jambe cassée.

 

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre