Un homme de 32 ans reconnaît avoir tué sa conjointe de 18 ans «par jalousie»

Plusieurs lésions «susceptibles d’avoir causé le décès» avaient été relevées sur le corps de la victime, mardi matin. Son compagnon a reconnu être à l’origine des violences.

publicités

La poursuite de sa garde à vue a confirmé ses premières déclarations. Jeudi, l’homme de 32 ans suspecté d’avoir tué sa conjointe de 18 ans mardi à Morlaix a réitéré ses propos, reconnaissant être l’auteur des coups mortels qui ont coûté la vie à sa compagne.

« La jalousie serait, selon lui, le motif de ce passage à l’acte mortel », a fait savoir Camille Miansoni, le procureur de la République de Brest ( Finistère), sans préciser le contexte.

publicités

Le corps de sa compagne avait été retrouvé mardi en fin d’après-midi par les policiers, allongé sur un lit et recouvert d’une couverture. Les circonstances de l’intervention des policiers, ainsi que les premières constatations faites sur les lieux avaient conduit à l’ouverture d’une enquête en flagrance du chef de meurtre par conjoint ou concubin.

L’enquête a été confiée la brigade de sûreté urbaine du commissariat de police de Morlaix.

publicités

Le compagnon immédiatement placé en garde à vue

Un médecin légiste avait relevé sur le corps de la victime «plusieurs lésions, notamment au visage et au cou», ajoute le parquet. L’autopsie réalisée mercredi a conclu que ces lésions étaient «susceptibles d’avoir causé le décès», avait indiqué mercredi le parquet.

Absent du logement lors de la découverte du corps de la jeune femme, l’homme s’était présenté au commissariat de police mardi en fin d’après-midi et avait immédiatement été placé en garde à vue. Ses premières déclarations tendaient à confirmer qu’il était à l’origine des violences qui ont conduit au décès de sa compagne.

En revanche, ni les circonstances exactes, ni les motifs de ces violences n’avaient à ce stade été clairement explicités.

Avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre