Un homme placé en garde à vue après avoir fait un doigt d’honneur en direction de Macron

Ce mardi, la France honorait ses héros. Emmanuel Macron s’est rendu aux Invalides pour présider une cérémonie d’hommage aux deux militaires des forces spéciales françaises tués en libérant des otages au Burkina Faso. Alors que le cortège présidentiel, qui empruntait l’avenue Gallieni, passait au niveau de la rue de l’Université, un homme a été interpellé à l’angle de la rue de l’Université et de l’avenue Galliéni après avoir adressé un doigt d’honneur au passage du cortège présidentiel.

publicités
Emmanuel Macron, lors de la cérémonie d’hommage aux deux militaires tués au Burkina Faso
— PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

Comme le rapporte LCI, l’individu, dont l’identité n’a pas été dévoilée, se serait présenté comme l’un des organisateurs des manifestations des gilets jaunes à Paris et a été placé en garde à vue. Finalement, il ne sera pas inquiété. Selon une source judiciaire contactée par 20 Minutes, la procédure a été classée sans suite en raison d’irrégularité.

Jusqu’à 45.000 euros d’amende

Pour rappel, l’offense au chef de l’Etat est punie par les articles 23, 26, 36 et 37 dans le droit français, de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881. Les contrevenants s’exposent à une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 euros.

publicités

En novembre passé, un homme avait déjà été placé en garde à vue pour les mêmes raisons en marge de « itinérance mémorielle » d’Emmanuel Macron pour le centenaire de la Grande Guerre.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre