Un jeune autiste séquestré, torturé et violé durant plusieurs semaines par cinq personnes à Bordeaux

Un jeune homme de 22 ans a vécu l’enfer durant l’été et jusqu’à ce jour de septembre où il a été conduit aux urgences, grièvement blessé. Il a raconté aux enquêteurs ses maltraitances causées par cinq marginaux.  Les cinq suspects ont été mis en examen et incarcérés

publicités

Cinq personnes ont été mises en examen et placées en détention provisoire pour séquestration avec actes de torture et barbarie en réunion, viols avec actes de torture et extorsion avec actes de torture après avoir fait subir l’enfer à un jeune homme de 22 ans, autiste Asperger, près de la gare Saint-Jean à Bordeaux.

Contacté par 20 Minutes, le parquet de Bordeaux confirme les faits, ainsi que la mise en examen des cinq suspects pour « séquestration avec actes de torture et de barbarie en réunion, viols avec actes de torture et extorsion avec actes de torture. » Ils ont été incarcérés et une information judiciaire a été ouverte par le parquet.

publicités

Le calvaire a duré plusieurs semaines

Selon France 3 Nouvelle-Aquitaine qui relate les faits, le calvaire a duré plusieurs semaines, jusqu’à ce que le curateur du jeune homme s’inquiète de ne plus avoir de ses nouvelles et donne l’alerte. Le 10 septembre dernier, il a été hospitalisé grièvement blessé et ses tortionnaires ont été arrêtés.

Une amie d’enfance de la victime parmi les geôliers

Les investigations ont débuté le 10 septembre dernier, lorsque la victime de 22 ans s’est présentée au CHU de Bordeaux. Le jeune autiste grièvement blessé est accompagné de son curateur. La victime souffre de côtes cassées, de brûlures sur certains membres et présente des scarifications sur une importante partie du corps. Cette dernière a également indiqué avoir subi des agressions sexuelles. Les médecins lui ont prescrit une Incapacité totale de travail (ITT) supérieure à 30 jours.

publicités

Les enquêteurs de la brigade criminelle de la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) ont été saisis. Ils ont rapidement interpellé trois des mis en cause : un couple ainsi que le locataire de l’appartement. La jeune femme qui est enceinte, est une amie d’enfance du jeune homme autiste indique le quotidien. Une personne dont il n’avait pas de raison de se méfier. La voyant dans une situation difficile, il avait donc décidé de l’accueillir chez lui, avec son compagnon. Le couple a fini par s’en prendre très violemment à son hôte, jusqu’à lui voler des objets, avant de déménager dans l’appartement où les faits se sont déroulés.

Les cinq suspects incarcérés

Certains de ces actes de torture peuvent s’apparenter à des tentatives de viol, selon un commissaire de police bordelais interrogé par France 3. Les sévices, d’une extrême violence, ont duré plusieurs semaines: depuis l’été jusqu’au jour où le curateur du jeune homme, inquiet de ne pas avoir de ses nouvelles, le tire de cet enfer.

Deux autres personnes ayant participé aux faits, également un couple de marginaux, ont été interpellées la semaine dernière à Limoges.

Les cinq suspects ont été placés en détention provisoire et mis en examen pour « séquestration avec actes de torture et de barbarie en réunion, viols avec actes de torture et extorsion avec actes de torture ».

Franbuzz sur Facebook

Répondre