Un maître-nageur de 19 ans roué de coups par des adolescents à l’Aqualand de Fréjus

Un employé du parc Aqualand de Fréjus (Var) a eu maille à partir avec une bande de jeunes durant la journée. Lorsqu’il a quitté son lieu de travail, les adolescents l’ont attaqué par surprise.

publicités

Non-respect du sens de circulation, escalade des toboggans… Dans la matinée de lundi, des adolescents se sont montrés indisciplinés dans l’enceinte du parc aquatique Aqualand, à Fréjus. Un maître nageur, âgé de 19 ans, a décidé de les réprimander. Malgré les avertissements, les adolescents décident de continuer et sont finalement mis à la porte par le service de sécurité, d’après les informations de Var Matin.

Cependant, ils ne se sont pas arrêtés là. Vers 14 h 30, alors que le maître nageur, âgé de 19 ans, quitte son service et rejoint sa voiture, les huit adolescents l’attendaient cachés à proximité du parking et l’ont roué de coups, rapporte La Dépêche.

publicités

Cachés près du parking

À 14 h 30, lundi 20 juillet, alors qu’il quitte son service et s’apprête à rejoindre son véhicule, le jeune maître nageur est passé à tabac par le groupe d’adolescents, qui l’attendaient cachés à proximité du parking. Ils se sont jetés sur lui avant de le rouer de coups de poing et de pied. Son téléphone portable a été abîmé et les agresseurs lui ont volé ses lunettes de soleil.

Sept interpellations

Témoins des faits, les agents de sécurité du parc ont donné l’alerte et sont intervenus. Ils ont été rejoints quelques instants plus tard par les policiers. Sept des huit agresseurs ont été interpellés et placés en garde à vue. Le huitième s’est finalement présenté de lui-même au commissariat.

publicités

Une enquête a été ouverte et les enregistrements de la vidéosurveillance d’Aqualand ont permis de démontrer que tous avaient participé aux violences. La victime s’est vu délivrer 2 jours d’Incapacité totale de travail (ITT).

Les mis en cause, âgés de 15 à 18 ans, devront comparaître au mois de septembre prochain devant la justice pour des faits de violences volontaires, dégradations et vol en réunion.

Franbuzz sur Facebook

Répondre