Un mineur décédé et six autres grièvement blessés dans un accident de voiture après avoir refusé un contrôle de police

Un mineur est mort et sept autres ont été blessés dans un accident de la route après avoir refusé de se soumettre à un contrôle de police à Ensuès-la-Redonne (Bouches-du-Rhône).

publicités

Selon une information de La Provence, un adolescent est décédé ce matin après avoir été victime d’un tragique accident de la route à Ensuès-la-Redonne, dans les Bouches-du-Rhône. Sept mineurs se trouvaient à bord d’une Opel Zafira, quand le conducteur du véhicule, âgé de 15 ans, a fait une sortie de route, refusant d’après nos confères de se soumettre à un contrôle de police mené par les CRS.

Les jeunes, âgés entre 11 et 17 ans, rentraient de la plage mercredi soir dans la même voiture. Après un refus d’obtempérer à un contrôle de police, le conducteur perd le contrôle du véhicule et fait plusieurs tonneaux, à Ensuès-la-Redonne. L’un d’entre eux est décédé, les six autres sont  grièvement blessés, dont un en état critique.

publicités

Les CRS n’ont pas cherché à les poursuivre

Le conducteur n’avait pas le permis. Il allait s’engager dans une bretelle d’autoroute de l’A55 lorsqu’il a vu un contrôle routier des motards CRS.

Il a refusé d’obtempérer et foncé sur un CRS, qui s’est écarté. Les CRS n’étaient pas sur leur moto, ils n’ont pas cherché à les poursuivre, selon France 3. Quelques centaines de mètres plus loin, le véhicule est arrivé à vive allure devant un rond-point embouteillé. Il a cherché à l’éviter.

publicités

« De nombreux témoins ont vu la scène » raconte Loïc Gachon, maire de Vitrolles, « on connait bien les faits ».  Le véhicule a fait plusieurs tonneaux. L’un des jeunes est mort, les autres sont très gravement blessés, hospitalisés à l’hôpital Nord ou à la Timone.

De nombreux habitants de Vitrolles sont bouleversés par l’accident « Demain, une cellule psychologique pourra accueillir les proches », explique le maire « Une directrice d’école primaire les a tous eus dans sa classe. Ils étaient tous dans le même collège. Le plus jeune, âgé de 11 ans devait faire son entrée en 6ème. C’est le collège de mon fils, je me projette forcément ». 

Loïc Gachon tente de ramener la sérénité dans la commune. Il est vigilant sur les rumeurs, les fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux, les commentaires déplacés. Il remplit son rôle de maire, très affecté lui aussi.

Franbuzz sur Facebook

Répondre