Un pasteur meurt après avoir demandé à ses fidèles de l’enterrer vivant alors qu’il pensait pouvoir ressusciter le 3e jour

James Sakala, un pasteur zambien âgé seulement de 22 ans trop confiant, a ordonné à ses fidèles de l’enterrer vivant, promettant qu’il sera ressuscité trois jours après comme Jésus Christ de Nazareth. Malheureusement, James Sakala n’est plus ressorti de sa tombe. Il a été retrouvé mort.

publicités

Le jeune pasteur Zambien James Sakala est mort en tentant l’expérience de Jésus Christ de Nazareth. L’homme de Dieu a, en effet, ordonné à ses fidèles de l’enterrer vivant, promettant qu’il sera ressuscité trois jours après comme Jésus Christ de Nazareth. Malheureusement, James Sakala n’est plus ressorti de sa tombe. Il a été retrouvé mort.

Le pasteur voulait prouver qu’il pouvait ressusciter

Selon safetypromo.net, James Sakala, a, avant sa mort, convoqué tous les fidèles de son église autour d’une tombe et leur a demandé de l’enterrer vivant, après leur avoir promis de ressusciter après trois jours comme Jésus Christ de Nazareth.

publicités

« Vous tous de peu de foi, enterrez ce Sakala que vous voyez maintenant et il ressuscitera des morts et respirera à nouveau ses poumons libres !», a ordonné à ses disciples James Sakala, d’une voix étrange comme une personne possédée par l’esprit saint.

Comme Jésus fut la voix du Seigneur sur Terre, l’homme pensait lui aussi pouvoir ressusciter. Après sa crucifixion, Jésus est resté au tombeau durant trois jours et trois nuits. Le pasteur n’a pas tenté l’expérience de la croix mais il a demandé à ses fidèles de creuser un trou dans le sol. Une fois le trou assez profond, il s’est couché au fond et a demandé à ce qu’on le recouvre de terre, puis qu’on vienne le rechercher au bout de trois jours.

publicités

Ses fidèles le retrouvent mort au bout de trois jours dans sa tombe

Interrogé sur ses motivations, Sakala a rappelé les paroles de Jésus à ses disciples, à la veille de son assassinat par des soldats romains : « faites ceci en mémoire de moi », faisant référence à la résurrection et pas seulement à boire du vin et à croquer des azymes et du pain, détaille safetypromo.net.

Les fidèles et la congrégation n’avaient pas d’autre choix que de rechercher des pelles, de l’autoriser à se coucher à plat dans son fossé et avec des hymnes et des danses, une pelle sur une autre l’a recouvert de terre. Alors que le prêtre gisait sous le tas de terre, le chœur chantait sa musique mélodieuse et dansait dans l’attente d’une manifestation de la délivrance divine de Dieu.

Couché au fond du trou, il a croisé ses mains sur sa poitrine et pendant que ses fidèles le recouvraient de terre, il récité des passages de la Bible. Le jeune pasteur de 22 ans est resté dans sa tombe pendant 3 jours, comme il l’avait demandé.

Lorsqu’il a été déterré, son corps a été retrouvé mort. Selon le Daily Mail, on aurait tenté de le ressuscité en pratiquant plusieurs rituels et incantations, en vain. Dans la province orientale de Geza Phiri, la police a entrepris une chasse à l’homme, recherchant toutes les personnes ayant participé à la résurrection ratée, rapporte safetypromo.net. Un des fidèles qui l’avait enterré s’est rendu à la police, les deux autres sont en fuite.

Cependant, chant de louange après l’autre, langues sur langues, Sakala n’a pas pu ressusciter comme il l’avait promis. Tous les exercices spirituels et les efforts déployés pour le ressusciter se sont avérés vains. Pris de panique, les disciples ont creusé la tombe et, à leur grande surprise, sa robe blanche était souillée de mucus, de sang. L’homme de Dieu semblait avoir mal lutté. Il était mort.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre