Un policier abat par balles un homme qui le menaçait à l’arme blanche, à Paris, l’IGPN ouvre une enquête

«Menacé avec une arme blanche, un policier a dû faire usage de son arme de service», avait d’abord tweeté la préfecture ce dimanche, vers midi. Les circonstances de l’agressions sont encore floues.

publicités

Dans le 18e arrondissement de Paris, un policier a fait usage de son arme de service, ce dimanche, après avoir été menacé avec une arme blanche, a indiqué la Préfecture de police. Le suspect a succombé à ses blessures. Pour le moment, les motivations de l’agresseur sont inconnues.

Le policier a tiré avec son arme de service sur cet homme alors que, en fuite, ce dernier s’était retourné pour lui donner des coups de couteau, à l’angle de la rue Boinod et de la rue des Poissonniers, a-t-on indiqué de source policière. La police n’évoque à ce stade « aucune notion de propos religieux ou terroristes » prononcés au moment de l’agression.

publicités

Une poursuite à pied

« Les circonstances exactes des faits sont à préciser, une enquête est ouverte, les investigations sont confiées à l’IGPN » (la « police des polices »), a indiqué le parquet de Paris, dont un magistrat se rend sur place.

Vers 11 heures, rue des Amiraux, alors qu’il surveillait devant un immeuble les vélos de collègues en intervention pour un différend familial, le policier a été pris à partie par l’agresseur présumé, dont l’âge n’a pas été précisé, a indiqué la source policière.

publicités

Ce dernier l’a ensuite menacé avec une arme blanche avant de prendre la fuite. C’est lors de cette poursuite que le policier a fait usage de son arme quand l’homme se retournait pour lui donner des coups de couteau, a-t-on poursuivi de même source. Sur place, les pompiers ont prodigué à l’individu un massage cardiaque, sans parvenir le réanimer, a-t-on appris auprès d’eux.

L’âge et l’identité de la victime encore inconnus

La confrontation a eu lieu à l’angle de la rue Boinod et de la rue des Poissonniers. Le Parquet a indiqué avoir confié à la police judiciaire une enquête pour « tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique » et avoir saisi l’Inspection générale de la police nationale de « l’usage de son arme de service par le policier et de ses conséquences ».

Selon le parquet, « l’identité de la personne décédée n’a pour l’heure pas pu être établie avec exactitude ». Son âge n’a pas été précisé par la police. En début d’après-midi, un périmètre de sécurité avait été établi au début de la rue Boinod pour permettre aux enquêteurs de travailler, a constaté une journaliste de l’AFP.

Avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre