Un secouriste fond en larmes après avoir sauvé la vie d’une fillette! Trop ÉMOUVANT !

Des larmes de bonheur et d’émotion dans un enfer de douleur. Ce membre des Casques blancs de la Défense civile syrienne affirme avoir creusé pendant plusieurs heures avant de retrouver la petite fille vivante après un bombardement sur Idlib, près d’Alep. Dans l’ambulance, alors que les premiers soins sont prodigués au bébé encore dans ses bras, il éclate en sanglot. Un témoin a filmé la scène jeudi puis l’a postée sur YouTube.

un-secouriste-fond-en-larmes-apres-avoir-sauve-la-vie-dune-fillette-trop-emouvant Youtube / معاذ الشامي

Alors que la Syrie n’en finit plus d’être bombardée, les Casques blancs de la Défense Civile continuent leur combat et sauvent de nombreuses personnes. C’est notamment ce qui s’est produit à Idlib, une ville voisine d’Alep, lorsque Abu Kifah a sorti des décombres un bébé âgé d’à peine un mois. Alors que les secours prodiguent les premiers soins au bébé en le badigeonnant, ce secouriste volontaire, un Casque blanc de la Défense civile syrienne, serre la petite fille dans ses bras, avant de fondre en larmes. À la fin de la vidéo, on voit le nouveau-né tousser et pleurer alors que les médecins lui ont placé des bandages sur le visage.

Je ne peux pas croire qu’elle ait survécu à ce supplice.

L’enfant s’appelle Wahida et elle a 4 mois. Les Casques blancs font partie de la Défense civile syrienne, créée en 2013 par James Le Mesurier, consultant et ex-militaire britannique, également fondateur de l’ONG Mayday Rescue. L’organisation est aujourd’hui financée par la Grande-Bretagne, le Danemark, les Pays-Bas, le Japon ou encore les États-Unis. Les pays participent autant à la formation qu’à l’équipement des 3000 volontaires qui oeuvrent chaque jour en Syrie. Les Éats-Unis auraient ainsi aidé les Casques blancs à hauteur de 23 millions de dollars en 2015, selon l’Agence pour le développement international.

Prix Nobel?

Les Casques blancs, bénévoles, participent aux secours dans des zones tenues par l’opposition syrienne. Une pétition a été lancée par l’association Syria Campaign pour que ces volontaires obtiennent le prix Nobel de la paix.  Ils viennent de remporter le prix Right Livelihood, un «Nobel alternatif» décerné par une fondation suédoise.

 


source : Youtube / معاذ الشامي

Répondre