Une adolescente de 14 ans positive au Covid-19, dans un état grave, hospitalisée en réanimation à Bordeaux

Une jeune fille de 14 ans, souffrant du nouveau coronavirus, a été hospitalisée dans un état grave, en début de semaine. Elle a été prise en charge en début de semaine par le CHU de Bordeaux.

publicités

La préoccupation est grande. Une adolescente de 14 ans, touchée par le coronavirus, est hospitalisée en réanimation depuis quelques jours à l’hôpital Pellegrin de Bordeaux. C’est Alain Anziani, le président de la métropole et maire de Mérignac, qui a annoncé ce jeudi la nouvelle sur BFM alors qu’il évoquait son inquiétude sur la situation de la Gironde. Une information que confirme le CHU à 20 Minutes.

Pas de facteurs de risques

Avant d’être testée positive au Covid-19, cette jeune fille était en bonne santé et ne présentait pas de facteurs de risques. C’est la seule mineure hospitalisée parmi la soixantaine de patients pris en charge à Bordeaux. 23 d’entre eux sont réanimation ce jeudi 10 septembre.

publicités

Cette jeune femme qui ne présentait à priori pas de facteurs de risques, aurait été hospitalisée à l’hôpital Pellegrin,  en début de la semaine. «Les jeunes pensent qu’ils ne sont pas en péril. Pourtant, il y a une jeune fille de 14 ans qui est à l’hôpital de Bordeaux »

Un reconfinement partiel envisagé

Celui qui est aussi maire de Merignac a également abordé la question d’un reconfinement partiel comme un risque fort . « Si personne ne fait rien, si les gens se laissent aller et si mettre le masque est une option pour eux, alors il y aura un reconfinement partiel, c’est un risque fort et qui dépend de notre responsabilité »

publicités

L’adolescente est la seule enfant hospitalisée dans la soixantaine de patients pris en charge à Bordeaux dont 23 sont en réanimation ce jeudi. Un chiffre qui ne fait qu’augmenter en Gironde, département classé rouge depuis la semaine dernière. Mercredi, les autorités ont annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre la progression de l’épidémie notamment chez les jeunes.

Franbuzz sur Facebook

Répondre