Une adolescente poignarde le pédophile qui l’a agressé lorsqu’elle avait 8 ans. Puis, ce que le juge fait va surprendre tout le monde !

Alors qu’elle n’avait que 8 ans, une jeune fille de Bradford, en Grande-Bretagne, était agressée sexuellement par un pédophile. L’homme a, au terme d’un procès, été condamné à une peine de travail d’intérêt général mais est tout de même sorti libre de la dernière audience. Après le procès, l’homme a continué à provoquer et menacer la fillette, qui avait porté plainte contre lui. Une situation insupportable pour une jeune fille dont la vie est à jamais marquée l’acte ignoble dont elle a été victime.

publicités

En novembre dernier, six ans après les faits, l’adolescente, âgée désormais de 14 ans, s’est rendue au domicile de son violeur pour se venger. Elle l’a tabassé avant de se rendre à la police. Le pédophile a été emmené d’urgence aux soins intensifs mais s’en est finalement sorti.

Il faut tout d’abord savoir que l’homme en question n’a reçu aucune conséquence suite à son geste. Ceci étant dit, le juge a pris la décision de ne pas punir la fille en mentionnant quelle ne mérite pas du tout de faire de la prison et qu’elle n’a pas à payer d’amende non plus.

publicités

L’homme a survécu, la jeune fille le poignardant près du coeur mais ne le tuant pas. «Il est évident que cette offense n’est que le résultat de ce qu’il t’a fait subir dans le passé.» rajoute le juge. Le procureur de la cour, de son côté, avait ceci à dire: «La jeune femme a été détruite lorsqu’elle a appris que son agresseur n’irait pas en prison.»

Malgré les bonnes intentions du juge, il fait maintenant face à une accusation d’inconduite. Le Bureau des Enquêtes Judiciaires reproche au juge de ne pas avoir été impartial dans sa décision. Effectivement, ils affirment qu’il a échoué à être juste, puisque le pédophile en question n’avait pas été reconnu coupable à la base, puis que le geste de la jeune fille serait prémédité.

Elle faisait face à une peine potentielle de 2 ans en centre de redressement pour jeunes délinquants.

source: dailymail.co.uk

Franbuzz sur Facebook

Répondre