Une babysitter tue un bébé de 3 ans car «elle en a marre de s’occuper de lui»

Pour beaucoup de parents, laisser votre jeune enfant aux soins des autres est quelque chose que tout le monde doit faire tôt ou tard. Que ce soit en les envoyant à la maternelle ou en embauchant une baby-sitter pour s’occuper d’eux, quand c’est le moment de retourner au travail, vous devez le faire.
Beaucoup de gens optent pour ce dernier. Ils choisissent d’embaucher un homme ou une femme pour prendre soin de leurs enfants, et ils font souvent de nombreuses vérifications pour s’assurer qu’ils font le bon choix. Même ainsi, des individus dangereux peuvent parfois glisser à travers le filet.

Bien que certains parents procèdent à des vérifications minutieuses relatives à l’expérience et aux antécédents de leur baby-sitter afin de s’assurer qu’ils ont fait le bon choix, mais malheureusement, il arrive souvent que des accidents parfois tragiques de babysitting se produisent, à la consternation et à la stupeur des parents, et parfois, les conséquences sont tragiques, l’histoire de la petite Hannah Wesche illustre cette situation. La fillette de 3 ans décède après avoir été battue par sa nounou.

publicités

Les faits se sont déroulés en mars 2018, aux États-Unis. Le père d’Hannah Wesche, sa petite fille âgée de 3 ans, l’avait laissée avec sa baby-sitter, Lindsey Partin, à sept heures du matin. Quelques heures plus tard, cependant, Wesche a été trouvée inconsciente par la police après un appel d’urgence. Elle avait de graves difficultés à respirer.
C’est Partin elle-même qui a lancé l’appel aux autorités. Elle a dit que Hannah était tombée la veille et s’est cogné la tête.

La petite fille souffrait d’une hémorragie cérébrale

Hannah a été transportée à l’hôpital de Fort Hamilton, puis à l’hôpital pour enfants de Cincinnati dans un état critique.
Lors d’une première audience, Partin a reconnu avoir frappé Hannah, affirmant que l’enfant de trois ans s’était cogné la tête sur un sol dur en ciment. La police continue d’enquêter sur les circonstances exactes des blessures de Hannah.

publicités

La petite fille souffrait d’une hémorragie au nerf optique. Les examens montraient de lésions cérébrales importantes ainsi que des profondes ecchymoses à l’arrière de sa tête.  Les médecins lui ont retiré une partie de son cuir chevelu afin de réduire la pression subie par l’œdème cérébral. Le diagnostic tomba comme un couperet, son cerveau ne fonctionnait plus, les docteurs la déclarèrent en état de mort cérébral.

Désespéré, Jason Wesche, son père,  créa une page Facebook « Go Fund Me » pour collecter des dons afin que sa fille puisse bénéficier des meilleurs soins. Quelques jours plus tard, après avoir fait leurs adieux à leur petite fille chérie, ils demandèrent aux médecins de débrancher l’appareil qui la maintenait en vie.

publicités

Similitudes

Quand j’ai vu cette nouvelle pour la première fois, j’ai pensé que cela me semblait familier. Puis j’ai réalisé que ce n’était pas du tout la même fille, mais qu’un cas étonnamment similaire s’était produit quelques mois plus tôt.

Bien qu’il soit difficile de dire que c’est un phénomène « fréquent », le fait que l’on puisse en tirer des comparaisons récentes, c’est déjà trop !

S’il vous plaît, partagez cet article avec vos amis et votre famille afin qu’ils prennent des précautions supplémentaires quand il s’agit de confier leur enfant à quelqu’un.

Franbuzz sur Facebook

Répondre