Une dizaine d’enfants brûlés au deuxième degré après avoir joué sous un figuier en Charente-Maritime

Un simple jeu d’enfants a viré au cauchemar pour une dizaine d’élèves de CP-CE1 scolarisés près de Rochefort. D’après le récit de Sud Ouest, c’est à la fin du mois du mai que plusieurs écoliers en classe de découverte ont décidé d’aller jouer sous un figuier de la Maison familiale de l’île d’Aix.

Photo d’illustration : Pixabay

Ils étaient en classe découverte sur l’île d’Aix. Une dizaine d’enfants de l’école Plaisance à Tonnay-Charente, près de Rochefort (Charente-Maritime), ont été brûlés au deuxième degré après s’être amusés sous un figuier pendant plusieurs jours durant leur séjour, fin mai, a révélé Sud Ouest lundi.

publicités

Ils avaient notamment ramassé des figues tombées au sol, et les avaient pressées dans leurs mains. Résultat : des mains et des avant-bras rouges, enflés et recouverts de cloques. Les trois enfants les plus atteints avaient aussi du mal à plier les doigts.

Transportés aux urgences de La Rochelle, le diagnostic était tombé après les premières analyses : il s’agissait d’une irritation nommée phytophotodermatose qui intervient après un contact avec un certain type de plantes. La sève de figuier est phototoxique, et conjuguée à une exposition au soleil, elle peut provoquer une réaction cutanée sous l’effet des UV.

publicités

L’Agence régionale de santé a été informée de cette mésaventure. Apparemment, elle réfléchit à l’édition d’une plaquette sur la dangerosité de certaines plantes. De son côté, l’école a organisé une réunion d’information à l’attention des parents, après cet incident malheureux. Les enseignants se sont sans doute promis d’éviter les figuiers.

Il y a juste une quinzaine de jours que les enfants ont pu retourner à l’école. Les plus touchés devront porter des gants anti-UV et des pansements pendant deux ans.
Le risque de phytophotodermatose ne concerne pas uniquement la sève du figuier. Les feuilles de bouton d’or, de millepertuis, de coquelicot, de panais, de persil et de carotte peuvent également provoquer ce genre de réactions.
Vigilance donc pour les jeux en plein air !

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre