Une femme de 101 ans se casse les deux jambes dans une maison de soins et meurt après qu’un aide-soignant l’a tirée de force hors du lit

Emily Sims, une femme de 101 ans qui résidait dans une maison de retraite, est décédée après que son aide-soignante, Beryl Allen, l’ait fait sortir de son lit avec force, lui brisant les deux jambes. Ces blessures ont entrainé un ulcère qui a causé sa mort en 2017. Après enquête, il a été conclu que la mort de Mme Sims était le résultat des actes de Mme Allen, selon le Daily Mail.

publicités

Emily Sims, une veuve âgée et sans enfants, vivait au Manoir Antron à Cornouailles, en Angleterre, lorsqu’elle a subi une chute qui a entraîné la fracture de plusieurs os. Le stress causé par son état a causé un ulcère qui a mis fin à ses jours, rapporte le Daily Mail le 29 septembre dernier.

image: SWNS – Dailymail

La nièce d’Emily, Sheila Handley, âgée de 80 ans, a filmé sa tante sur son iPad en se souvenant de ce qui s’était passé et en identifiant la personne en cause. Sa nièce a ensuite porté les images à la police. On pouvait la voir dire à sa nièce que le personnel soignant l’avait attrapée par les chevilles et l’avait balancée du lit au sol, lui causant de graves blessures.

publicités

La dame âgée se trouvait dans le service de traumatologie de l’Hôpital Royal de Cornouailles et, tout en montrant qu’elle ne se sentait pas bien, elle a expliqué à sa nièce que l’aide-soignante Allen l’avait saisie par les chevilles et l’avait retournée, la faisant tomber de son lit jusque par terre, ce qui lui a causé des blessures. « Elle ne devrait pas être aide-soignante, elle est trop brutale », a déclaré Mme Sims, selon le Daily Mail.

image: SWNS – Dailymail

La police a interrogé la personne en question qui a nié l’allégation et la police a décidé de ne pas lancer les procédures pour des poursuites. Mme Allen a répondu aux accusations en disant qu’elles étaient fausses. Elle a expliqué à la police qu’à la fin de son quart de nuit, de 20 h à 8 h, elle est entrée dans la chambre de Mme Sims à 7 h 30 et l’a prise dans ses bras pour l’aider à s’asseoir sur le lit. Puis elle s’est retournée pour prendre une table tournante afin d’aider Mme Sims à se déplacer vers les toilettes et a découvert qu’elle était tombée par terre.

publicités

Le stress des fractures, en octobre 2017, a causé un ulcère duodénal perforé qui a entraîné sa mort le 1er novembre 2017, selon le Daily Mail.  Le coroner adjoint de Cornwall, Guy Davies, a dit: « C’était plus qu’une simple erreur de jugement – c’était un acte délibéré et un manquement flagrant. Elle a été malmenée en étant tirée hors du lit. »

image: SWNS – Dailymail

Sa famille s’est dite satisfaite des résultats de l’audience, ajoutant qu’Emily « nous manquera, c’était une femme remarquable ».

Il y a quelque chose qui ne va pas chez une personne qui n’aime pas et ne respecte pas les gens âgés.

Reposez en paix Emily. Vous méritiez bien plus que ça.

Franbuzz sur Facebook

Répondre