Une femme de 37 ans tuée par un policier lors d’un contrôle routier à Bayonne

Une femme a été tuée dans la nuit de dimanche à lundi à Bayonne par un tir policier après avoir percuté « délibérément » une voiture de police lors d’un contrôle routier. Le fonctionnaire de police, auteur des tirs, a été placé en garde à vue.

publicités

Les faits ont eu lieu vers 1h30 du matin, ce lundi 11 janvier 2021, à Bayonne, dans le sud-ouest de la France. La conductrice aurait refusé d’obtempérer et tenté de prendre la fuite au volant de son véhicule. Les “circonstances restent encore à préciser”, s’est contenté de déclarer le procureur de la République Jérôme Bourrier.

« Une jeune femme a été tuée lors d’un contrôle policier, aux alentours d’une heure du matin », a annoncé le procureur de la République de Bayonne, Jérôme Bourrier.

publicités

« Suite à un refus d’obtempérer initial de la conductrice, dont la voiture a percuté délibérément la voiture de police dont les deux fonctionnaires se trouvaient à l’extérieur, il y a eu une ouverture des feux, dont les circonstances restent à préciser », a-t-il ajouté.

Une femme connue des services de police

Selon les informations de 20minutes.fr, la victime était “connue” de la justice pour des “affaires de délit de fuite, de menace de mort et de vol”. Elle roulait dangereusement sur une bande de circulation réservée aux transports en commun quand la police a tenté de l’interpeller.

publicités

Elle a foncé sur la police

« Elle a alors refusé d’obtempérer et a accéléré. Ils sont parvenus à la rattraper et à la bloquer. Trois d’entre eux sont descendus du véhicule. Soudain, elle a de nouveau accéléré et percuté l’un d’eux au niveau des genoux. L’un d’eux a alors ouvert le feu à trois reprises, touchant la victime à la nuque. Elle a été transportée à l’hôpital et est décédée une heure plus tard », relate 20minutes.fr.

Deux enquêtes ouvertes

Le policier, auteur des tirs, a été placé en garde à vue, comme le veut la procédure. L’antenne de police judiciaire de Bayonne ainsi que l’IGPN – la police des polices – ont été co-saisies.

L’inspection générale de la police française (IGPN) a ouvert deux enquêtes: l’une sur la “tentative d’homicide sur policiers”, l’autre sur “homicide par personne dépositaire de l’autorité publique”. Le policier auteur des tirs a été placé en garde à vue.

Franbuzz sur Facebook

Répondre