Une femme de 79 ans condamnée à 10 jours de prison pour avoir nourri des chats errants

Être condamné à de la prison pour avoir voulu aider des chats affamés ? L’information semble incroyable, pourtant, dans l’État de l’Ohio, aux États-Unis, une loi stipule qu’il est illégal de nourrir des animaux errants. Nancy Segula, 79 ans, a fait les frais de cette législation invraisemblable. Elle témoigne.

Nancy Segula réside à Garfield Heights, une municipalité située à 20 minutes au sud de Cleveland, dans l’État américain de l’Ohio. Là-bas, il est interdit aux résidents de nourrir les animaux errants, et la justice ne lésine pas sur les moyens pour faire respecter cette loi.

publicités

Mme Segula l’a appris à ses dépens. Après avoir pris sous son aile les chats abandonnés par son ancien voisin en les nourrissant lorsqu’ils venaient s’installer sur son porche, la dame de 79 ans a reçu une première contravention. C’était en 2017.
«Je prenais soin d’eux et je les nourrissais parce que je m’inquiétais pour eux et que j’aime les chats, plaide-t-elle. Quand le voisinage a commencé à être mécontent, le contrôle animalier s’en est mêlé.» , a dit Mme Segula à Fox.

Elle a reçu une citation à comparaître en 2017 et en a reçu d’autres par la suite. Elle a dit qu’elle en avait eu quatre au total. « Je n’arrive pas à croire ce que ma mère m’a dit. Elle doit passer 10 jours dans la prison du comté, je n’arrive pas à y croire », a déclaré Dave Pawlowski, son fils. « Je suis sûr que les gens ont entendu parler de ce qui se passe en ville dans cette prison. Et ils vont laisser ma mère de 79 ans y aller ? »

publicités

Mme Segula pense que la punition qu’elle a reçue est disproportionnée. « C’est une peine trop lourde pour moi et pour ce que je fais. Alors qu’il y a tant de gens qui font de mauvaises choses », dit-elle.

La peine de 10 jours de prison commencera le 11 août, rapporte-t-elle. Une pétition a été créée pour Mme Segula, disant : « Faites éviter la prison à Nancy Segula, 79 ans. »
« Elle a été condamnée à 10 jours de prison pour avoir nourri des chats. Elle a dit que si elle ne s’était pas occupée de ces chats, ils auraient fait des ravages en entrant dans les poubelles et en causant des désordres. 10 jours de prison pour une femme de 79 ans qui s’occupe de chats errants dépasse mon entendement. »

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre