Une femme décrit comment des vacances paradisiaques se sont transformées en un cauchemar, elle raconte son agression physique digne

Cela fait presque six mois que Tammy Lawrence-Daley a subi une attaque brutale alors qu’il était en vacances en République dominicaine, mais la femme du Delaware a déclaré qu’elle était toujours tourmentée par ce souvenir.
«Il s’est planté dans mon dos et je me souviens du grognement qu’il a fait lorsqu’il m’a frappé», a déclaré Lawrence-Daley à ABC News. «C’est dans mes cauchemars.»

Tammy Lawrence-Daley séjournait au Majestic Elegance, à Punta Cana, avec son conjoint et des amis. Venue profiter de ce petit coin de paradis, elle y a finalement trouvé l’enfer. Toujours en train de panser ses plaies – physiques et psychologiques -, elle souhaite maintenant lancer un avertissement aux vacanciers.

publicités

« Comment expliquez-vous à vos enfants que vous avez failli être tuée par un inconnu et que « Maman rentre à la maison, mais je ne me ressemble pas »? Comment pouvez-vous regarder dans les yeux de vos parents qui voient votre visage meurtri en leur disant: « Je vais bien, ça va aller ». Voir des amis fondre en larmes quand ils vous regardent. Tout le monde demande: « Pourquoi? » ou « Comment? ». Vous leur racontez une histoire. Vous racontez chaque détail afin de rester forte… pour qu’ils ne voient pas comment vous vous effondrez de peur, de déception et de faiblesse », a écrit dès le départ Tammy dans son billet percutant.

Prise d’une fringale, elle a quitté sa chambre sur le site de l’hôtel pour aller se chercher de quoi grignoter quand, en descendant l’escalier, elle a vu un homme portant l’uniforme des employés de l’endroit se ruer sur elle pour l’étrangler et la tabasser.
Elle est disparue pendant huit heures. Huit heures pendant lesquelles son assaillant l’a battue à coups de pieds et de bâton, avant de la laisser pour morte dans un vide sanitaire, couchée dans les roches et les eaux usées.

publicités

« Je suis toujours aux prises avec plusieurs problèmes, y compris des lésions nerveuses, ainsi que tous les frais médicaux depuis mon retour à la maison », écrit-elle dans son post, qui est accompagné de photographies d’elle à l’hôpital.

Tammy Lawrence-Daley, qui est maintenant retournée au travail en tant que gestionnaire des finances, a dit à People qu’elle était également touchée psychologiquement et qu’elle aurait des crises d’anxiété en marchant dans les couloirs.

publicités

« J’ai du mal aujourd’hui à réagir aux hommes et aux hommes qui viennent vers moi, même d’une manière amicale… Ma tête est sur un pivot. Je regarde du coin de l’œil, je me retourne », rapporte cette mère de deux enfants.

« Je ne peux pas marcher dans les couloirs sans avoir des crises de panique », a-t-elle ajouté.

Tammy Lawrence-Daley a déclaré qu’elle avait signalé l’attaque à la police, mais qu’on lui avait dit qu’il n’en sortirait probablement rien parce qu’il n’y avait pas assez de preuves et qu’il y avait différentes procédures pénales dans le pays.

Elle a avancé que si l’affaire se poursuivait, elle pourrait aussi être obligée de retourner dans le pays pour témoigner, ce qu’elle ne veut pas faire.

De plus, elle a affirmé que le Majestic Elegance resort ne voulait pas assumer la responsabilité de l’attaque « puisque je ne pouvais pas identifier l’agresseur (même s’il portait un uniforme portant le logo de la station et m’a frappé directement devant la salle de maintenance non verrouillée et m’a entraîné dans un escalier en béton pour que personne ne puisse me trouver ou entendre) » selon son post.

« Cet homme pensait m’avoir tué, mais il a échoué. Il est toujours là, un prédateur, en attente de sa prochaine victime », avertit-elle en exhortant les gens à « être intelligents et prudents » dans des endroits qu’ils ne connaissent pas bien.

Franbuzz sur Facebook

Répondre