Une femme partage la photo de son chien la bouche scotchée comme une «blague», mais ça n’a pas fait rire le juge

Une Américaine est devenue la cible de la colère de centaines de milliers internautes en quelques jours. Son erreur ? Avoir posté la photo de son chien sur Facebook, la gueule enroulée de gros scotch.

Une utilisatrice de Facebook sous le nom de Katie Brown mais de son vrai nom Katharine F. Lemansky, âgée de 44 ans avait posté il y a quelques jours une photo de son chien avec le museau scotché et le message suivant : « Voici ce qui arrive quand on ne ferme pas sa gueule! ».

Après l’image qui commençait à générer plusieurs réactions, Lemanksy a affiché un autre commentaire dans les minutes suivantes  qui disait: «Ne paniquez pas, c’était seulement pour une minute, mais n’aboyait plus depuis … remarque faite !!! »
La photo de Brown,  avec du ruban adhésif argenté sur sa bouche, est allée vite et a déclenché une enquête qui a finalement conduit la police à Cary.

publicités

Cette photo a été partagée plus de 200.000 fois, des plaintes ont même été déposées dans plus de 40 états des Etats-Unis et jusqu’en Australie où un internaute a carrément appelé la police. Une pétition circule également, recueillant 33 000 soutiens , demandant que Katie soit poursuivie pour maltraitance animale. Alors, La police croule sous les appels. La police de Caroline du Nord l’a arrêtée pour cruauté envers les animaux.

image: Facebook. Dailymail

Les chaines de télé américaines se sont également emparées de cette affaire en tentant de retrouver la femme à l’origine de cette photo. Croulant sous les appels, la police de Daytona a fait savoir qu’une enquête était en cours et a demandé aux internautes de cesser de la contacter car le standard était débordé. « Une enquête est en cours sur cette photo et la personne qui l’a prise », a-t-elle seulement précisé.

publicités

Le juge dans l’affaire, Jackie Brewer, a déclaré: « C’est l’un des cas où une image vaut mille mots », comme le rapporte le News Journal. Les avocats de Lemansky ont essayé de persuader que ce post n’avait été conçu que pour plaisanter avec son fils, pas pour le grand public, mais le procureur et le juge ne l’avaient pas cru.

Comme le procureur adjoint de l’époque, Alex Pulley, l’a déclaré lors du procès, selon le News Journal, l’argument de l’accusation selon lequel rien ne prouvait que le chien ressentait de la douleur était ridicule. « Bien sûr, le chien ne peut pas être ici et vous dire qu’il a ressenti de la douleur », a-t-il expliqué, selon le News Journal.

publicités

Lemansky a eu une leçon, car elle a été condamnée à 12 mois de probation sous surveillance par le juge, d’après le News Journal. Cependant, elle a été autorisée à garder les chiens, car les policiers de l’enquête ont découvert qu’ils étaient pucés et qu’ils étaient propres et bien nourris.

Néanmoins, l’affaire a montré que « ce type d’actions ne sera pas toléré par le grand public », comme l’a déclaré l’un des voisins de Lemansky à NBC Connecticut.


Source de vidéo: Youtube-Inside Edition

Franbuzz sur Facebook

Répondre