Une femme se coince la tête dans une grille pendant 5 heures en voulant jeter un coup d’œil chez ses voisins

Mieux vaut éviter de se mêler des affaires d’autrui.
Une femme a voulu regarder ce qui se passait à l’intérieur du domicile de ses voisins en Colombie. Mais rien ne s’est passé comme prévu lorsqu’elle a glissé sa tête entre les barreaux de la porte pour écouter une conversation. Impossible de se libérer. L’habitante de La Virginia s’est retrouvée coincée. Les pompiers ont finalement réussi à la libérer de son inconfortable position.

publicités

Les photos d’une femme anonyme de la ville de La Virginia, en Colombie, ont récemment viré aux médias sociaux après avoir appris qu’elle devait être sauvée après avoir passé cinq heures avec la tête coincée dans la grille en métal de la porte d’un voisin. On ne sait pas si la femme avait l’intention d’espionner son voisin, ou si elle se contentait de passer la tête à travers la grille pour voir s’il y avait quelqu’un à la maison, mais une chose est sûre: lorsqu’elle a tenté de tirer sa tête à travers la grille, elle s’est rendu compte qu’elle n’allait nulle part.

publicités

Heureusement, quelqu’un l’a entendue appeler au secours et a appelé la police. Ils ne pouvaient pas lui retirer la tête, alors ils ont appelé les pompiers pour demander de l’aide. Il a tout de même fallu cinq heures pour libérer la femme du piège en métal dans lequel elle s’était mise.

publicités

Après avoir appelé les pompiers pour tenter de libérer la femme des barreaux, on ne sait pas vraiment pourquoi l’opération délicate a duré pas moins de cinq heures ; peut-être que la « libération » de la commère a duré plus longtemps que prévu à cause des rires sous la barbe des pompiers ? Allez savoir !

Inutile de dire que les images de la femme coincée entre les grilles du portail ont immédiatement fait le tour du web dès leur apparition sur les réseaux sociaux. La fouine va-t-elle apprendre quelque chose ? C’est peut-être un peu excessif, mais sans doute une excellente oeuvre du karma !

Franbuzz sur Facebook

Répondre