Une fillette de 3 ans s’envole, emportée dans les airs par un cerf-volant lors d’un festival

Une fillette de 3 ans a été emportée à plusieurs mètres de hauteur par un cerf-volant, ce dimanche lors d’un festival à Taïwan. Elle est restée dans les airs de longues secondes. Mais s’en est tirée, par chance, avec seulement quelques égratignures.

publicités

Selon les médias locaux, une petite fille de trois ans a été emportée par le vent lors d’un festival de cerfs-volants à Taipei. Une vidéo a été dévoilée sur Facebook. On y voit l’enfant voler dans les airs, accrochée à un cerf-volant, avant de tomber par terre au milieu d’une foule de spectateurs.

Heureusement, l’enfant est restée accrochée à l’objet pendant toute l’ascension dans les airs et a été rattrapée par la foule une fois le cerf-volant redescendu. Elle est indemne et ne souffre que de légères ecchymoses, rapporte l’agence AP relayée par CNews.

publicités

Comme le montrent les différentes vidéos de l’incident, au moment de décoller au milieu d’une foule compacte, la traîne d’un cerf-volant a aggrippé la petite fille par la taille. Son poids n’a pas suffi à la faire redescendre. L’enfant a alors été ballottée pendant de très longues secondes dans les airs, à plus de 10 mètres de hauteur,  au dessus de la foule stupéfaite et hurlante. Les spectateurs, bras tendus vers le ciel, ont finalement réussi à l’atteindre.

Plus de peur que de mal

Sur les images de l’incident, on voit le cerf-volant être lâché sous les acclamations de la foule. La queue s’enroule autour de la taille d’une fillette et celle-ci est emportée dans les airs sous les cris des festivaliers. Le vol périlleux a duré quelques secondes avant que le vent ne faiblisse un peu, permettant de ramener le cerf-volant au sol.

publicités

Plusieurs spectateurs ont alors intercepté la petite fille à l’atterrissage. Selon ses parents, interrogés par AP, l’enfant était choquée mais pas blessée.

Le maire de la ville a immédiatement décidé d’annuler la suite du festival, présentant « ses sincères excuses à la victime et au public » sur Facebook. Une enquête a également été ouverte par les autorités locales pour éviter qu’un tel incident ne se reproduise.

Franbuzz sur Facebook

Répondre