Une fillette de 6 ans ne pouvait plus respirer et crachait du sang ! Puis les médecins découvrent cette chose dans sa gorge…

De fortes difficultés respiratoires chez l’enfant peuvent être le symptôme d’une laryngite ou d’une crise d’asthme. Associée à une hémoptysie, c’est-à-dire des sécrétions de sang par la bouche, pourquoi pas le signe clinique d’une tuberculose.
Une petite fille de 6 ans s’est présentée à l’hôpital universitaire de Casablanca, au Maroc, avec tous ces symptômes. Mais l’origine de son malaise n’avait rien de pathologique.

publicités

Pour connaître les raisons de ses difficultés à respirer et ces rejets de sang, les professionnels ont d’abord procédé à une nasofibroscopie. En clair, ils ont introduit une fibre optique dans l’une des narines de la fillette pour voir ce qui se passait dans sa gorge, son larynx ou encore dans sa cavité buccale.

Là, les médecins sont tombés sur une masse noire et luisante au fond de sa gorge. Il s’agit d’une sangsue, rapporte le Journal of Surgery Case Reports, repris par Le Figaro. La fillette a été opérée d’urgence pour ôter l’animal. Une fois l’enfant anesthésiée, les médecins ont procédé au retrait de la fameuse gêne, surpris par la taille de cette sangsue de plus de 6 centimètres de long !

publicités
Source: Le Figaro

La petite fille en aurait avalé une en buvant l’eau d’un ruisseau deux mois plus tôt. Le parasite a visiblement grossi semaine après semaine dans son corps. Mais aujourd’hui, la fillette va bien. L’indésirable sangsue a été extraite au forceps et les symptômes ont disparu juste après cette opération en urgence.

Ce cas très rare a été rapporté par la revue scientifique Journal of SurgeryCase en janvier 2017 et repéré par nos confrères du journal Le Figaro. Dans la littérature médicale, seuls sept précédents sont à signaler.

publicités

Jusqu’à maintenant, seuls 7 cas avaient été documentés dans la littérature scientifique. Les médecins marocains mettent en garde leurs collègues sur le risque de mauvais diagnostic, puisque les symptômes peuvent évoquer ceux d’une laryngite, de l’asthme ou de la tuberculose. Enfin, ils recommandent de ne boire que de l’eau filtrée.

Source: Le Figaro

Franbuzz sur Facebook

Répondre