Une inquiétante maladie progresse de plus en plus au Québec !

La progression de la maladie de Lyme inquiète au Canada, où récemment les autorités ont fait état d’une augmentation du nombre de cas, qui pourrait s’accroître en raison des changements climatiques. L’année dernière, ce sont près de 1000 cas qui ont été répertoriés un peu partout dans le pays. En 2009, il y en avait moins de 150. Trois provinces sont particulièrement touchées : le Québec, l’Ontario et la Nouvelle-Écosse. Même la capitale canadienne, Ottawa, est désormais considérée à risque. Du jamais vu.

Au moins trois cas ont été recensés cette année à l’Hôpital vétérinaire du Boisé, dans l’arrondissement de Chicoutimi, à Saguenay. Ce sont les chiens qui attrapent la maladie de Lyme, après avoir été mordus par une tique à pattes noires.

«Cette année, c’est la première fois où nous avons diagnostiqué des cas, ici, à la clinique», a affirmé la technicienne en santé animale Camille Boilard, dont les propos sont rapportés par TVA Nouvelles.

Ce sont spécialement les tiques qui viennent des États-Unis dont il faut se méfier, et surtout à ce moment de l’année, alors que le risque de transmission est particulièrement élevé puisque ces insectes n’aiment ni les grosses chaleurs ni le temps sec.

Bonne nouvelle, un animal atteint par la maladie de Lyme ne peut transmettre la maladie à son maître, à moins que celui-ci ne soit mordu par une tique.

«Si on n’a pas été mordu par une tique porteuse, il n’y a aucun risque», a assuré la professionnelle.

174 cas de cette maladie ont été déclarés à la santé publique, en 2016, contrairement à 160 cas déclarés en 2015. Il s’agit du plus grand nombre de cas déclarés depuis que la maladie est obligatoirement au Québec.

Source: TVA Nouvelles
Crédit Photo: Fotolia

Répondre