Une maire reverse les déchets d’un dépôt sauvage dans le jardin de son auteur: « Que ça serve d’exemple ! »

Dans l’Essonne,  identifié comme étant l’auteur d’un dépôt sauvage, mardi 13 octobre, un habitant a vu ses déchets livrés dans son jardin par les services municipaux d’une commune voisine, relate Le Parisien.

publicités

Mardi 13 octobre, un dépôt sauvage constitué de sacs de gravats, d’un four à micro-ondes et de divers autres petits déchets, a été découvert près de Boutigny-sur-Essonne. Pour identifier le coupable, la maire a elle-même fouillé les déchets. Elle y a trouvé un nom et une adresse sur un abonnement de journal :

« Que ça serve d’exemple ! »

Après avoir appelé les gendarmes pour faire constater le dépôt sauvage, la maire entreprend la recherche d’indices dans les déchets, dans le but d’identifier le ou les propriétaires. « Vous savez, dans nos petites communes où l’on n’a pas de police municipale, on joue ce rôle d’officier de police judiciaire, développe-t-elle. Dans les effets personnels, j’ai trouvé un nom et une adresse sur un abonnement de journal. »

publicités

Elle prend donc la décision de rendre les affaires à son propriétaire. Il s’agit d’un habitant d’un village voisin. Les agents municipaux se rendent chez cette personne. Celle-ci étant absente, ils lui rejettent tous les déchets par-dessus son portail. « On lui a rendu ses affaires, finalement, sans entrer à son domicile, note Patricia Bergdolt. Il va en avoir la surprise en rentrant chez lui. »

L’auteur des faits risque une amende de 1 500 €

Une plainte pour dépôt sauvage a été déposée à la gendarmerie. L’auteur des faits risque une amende de 1 500 € maximum. L’édile ajoute que le propriétaire des déchets. « Il devra également payer les frais engagés par la collectivité pour ramasser ses déchets. Et encore, comme on lui a rendu, je lui évite ceux de la location de la benne ! » observe l’édile.

publicités

La municipalité de Boutigny-sur-Essonne a également déposé plainte pour dépôt sauvage contre le mis en cause. « Que ça serve d’exemple ! » conclut le maire botignacois.

Franbuzz sur Facebook

Répondre