Une maman se venge d’un homme qui a abusé de son bébé de la manière la plus terrible

En décembre 2013, Bonita Lynn Vela, âgée de 35 ans, a su qu’un homme a abusé sexuellement de son bébé, elle est entrée dans une rage incontrôlable. Pour se venger de ce criminel, elle lui coupe le pénis à l’aide d’un cutter. Ce témoignage glaçant est relayé par le Daily Mail.

publicités

Selon un magazine local, le jeune homme de 18 ans était le petit ami de la fille de Vela. La maman a comploté avec un ami pour ramener le petit ami de sa fille dans sa caravane un samedi après-midi, où elle l’a enfermé pendant 3 heures. Elle a accusé l’homme d’avoir abusé de son fils ! Et comme elle l’a avoué à la police de Franklin dans l’Indiana, elle a fumé de la marijuana jusqu’à 3 h00 du matin avant de se décider de se venger.

image: Dailymail

La victime a complètement nié avoir violé le garçon de 2 ans. Il a raconté les faits lors des interrogatoires en expliquant que Vela est devenue paranoïaque car elle lui a demandé de choisir entre sa vie ou son pénis. Bonita Vela a expliqué à la victime qu’elle allait être attachée à un arbre, abattue d’une balle dans la tête et abandonnée pour nourrir les animaux. S’il le jeune homme voulait vivre, il devait baisser son pantalon et se laisser couper au pénis alors que la cicatrice se rappelle à lui à chaque fois qu’il ferait l’amour.

publicités

L’ado a choisi sa vie. Vela a pris un cutter et a coupé profondément le pénis de l’adolescent, ensuite elle l’a laissé partir. Ce dernier a dû être soigné dans un hôpital de la région.

Suite au jugement de l’affaire, le juge a soumis la mère à 10 mois d’astreinte à résidence, suivis de six mois de probations avec l’obligation de porter un bracelet électronique. Bonita doit également consulter régulièrement un thérapeute pour apprendre à mieux gérer sa colère. La mère a été arrêtée pour avoir pris en otage l’adolescent accusé d’attouchements, avec la complicité de deux individus. Le jeune homme de 18 ans a déclaré que la femme était « hors de contrôle » et « extrêmement furieuse ».

publicités

Cette peine a fait réagir beaucoup de gens, qui ont jugé que la condamnation était très légère, et que si c’était un homme qui avait commis ce crime et reçu cette peine, toutes les organisations féministes allaient se manifester pour dénoncer la légèreté du jugement. Tandis que d’autres personnes ont défendu la réaction de la mère, elles justifient l’acte par le fait que le crime a commencé contre l’enfant et que la maman n’a fait que protéger son fils.
Et vous qu’est-ce que vous en pensez ?

Sources: Daily Mailfox59

Franbuzz sur Facebook

Répondre