Une mannequin captée en flagrant délit de cruauté envers son petit chien. Sa condamnation fait grincer des dents!

Une mannequin sur Instagram qui a été surprise sur une vidéo de surveillance en Floride en train de donner des coups de pied à son petit chien en septembre 2017 a accepté de payer une amende et de purger quatre ans en liberté conditionnelle.

Agée de 26 ans, Keevonna Wilson est une star sur Instagram où elle poste régulièrement des photos d’elle et de ses looks. En octobre 2017, elle est filmée en Floride dans un ascenseur en train de frapper son chien.
Une scène qui glace le sang tant elle est violente. Peu de temps après, Keevonna Wilson a été arrêtée et son chien a été placé dans une famille d’accueil. Elle avait ensuite payé sa caution pour pouvoir être libre.

publicités
image: capture d’ecran Youtube

Les agents de sécurité ont remis les images à la police. « Le chien semble avoir peur quand Wilson le gronde. Il semble que le chien ait pu déféquer ou uriner dans l’ascenseur », a écrit un détective du service de police d’Aventura dans le rapport de police.
« Keevonna Wilson est alors vue en train de coincer le chien dans un côté de l’ascenseur et de le frapper avec son pied d’une manière énergique. Le chien tente de s’échapper en se déplaçant dans l’ascenseur fermé », ajoute le détective. La jeune femme et son chien sont sortis de l’ascenseur mais sont retournés à l’intérieur, et c’est là que les coups ont commencé.

Des excuses et une condamnation

Elle a dit qu’elle en voulait au chien parce qu’il avait uriné dans l’ascenseur. L’avocat de Wilson a déclaré au Miami Herald que Wilson avait aussi remboursé aux autorités plus de 2 700 $ pour le coût de l’enquête et avait suivi des cours de maîtrise de la colère. « Elle a été dévastée par ça », a-t-il dit l’avocat. « Elle a travaillé très dur pour arranger les choses. »

publicités

Elle a été arrêtée et accusée de cruauté envers les animaux. Le 27 mars, Mme Wilson a accepté une entente relative pour payer une amende de 600 $ et purger quatre ans de liberté conditionnelle. En retour, elle n’a pas été condamnée pour cruauté envers les animaux.
De plus, elle doit rembourser la facture de 2 795 $ au vétérinaire pour les soins dont son chien a eu besoin après le passage à tabac. Elle fera également l’objet d’une évaluation de santé mentale.

Attention, certains pourraient trouver les séquences suivantes dérangeantes :

publicités

Source vidéo: Youtube-William Bastone
Source: Dailymail

Franbuzz sur Facebook

Répondre