Une nouvelle loi exigera que les abuseurs d’animaux fassent partie d’un registre comme les prédateurs auprès des enfants.

Dans certains États et villes, les agresseurs d’animaux seront maintenant inscrits sur une liste noire, semblable à une liste de délinquants sexuels. C’est une victoire majeure pour les droits des animaux, car cette mesure empêchera les contrevenants de s’approcher des animaux de compagnie et elle leur donnera également une tranquillité d’esprit. Le but ultime est d’arrêter complètement la maltraitance des animaux, et un registre des abuseurs d’animaux est un grand pas en avant vers cet objectif.

publicités

Malheureusement, la cruauté envers les animaux est quelque chose qui se produit partout dans le monde et cela arrive plus souvent que beaucoup ne le penseraient. Selon Statistic Brain, le nombre moyen de cas d’abus d’animaux signalés est de 1 920 par an aux États-Unis seulement.

Les personnes reconnues coupables de maltraitance animale peuvent désormais être identifiées par l’intermédiaire d’un registre spécifique, semblable à celui d’un registre des délinquants sexuels.

publicités

Les animaleries, les vétérinaires et les particuliers y auront accès, afin que tout le monde sache si une personne peut avoir confiance en un animal.

Le Tennessee est le premier et actuellement seul état avec un registre de la maltraitance des animaux, bien que les grandes villes utilisent également l’idée. La ville de New York, le comté de Cook et Tampa Bay ont suivi l’exemple du Tennessee et ont un registre de la ville, qui inclut tous ceux qui sont reconnus coupables de cruauté envers les animaux.

publicités

Plus d’états et de villes pourraient suivre et la mise en place d’un registre est actuellement à l’étude dans les États du Connecticut, du Massachusetts, du New Jersey, du Texas, de l’Oregon et de Washington.

Bien sûr, il vaudrait beaucoup mieux que tous les cinquante États inscrivent des agresseurs d’animaux, mais le premier pas dans la bonne direction a été franchi.

Le registre est simple. N’importe qui peut demander à accéder à la liste dans un bureau de comté local et il inclura un nom complet des délinquants, une photo, la date de la condamnation, le crime qu’ils ont commis et l