Une pétition dénonçant le bac français « trop difficile » a déjà récolté plus de 30 000 signatures

Une pétition en ligne publiée lundi 17, juste après l’épreuve anticipée de français du bac 2019, dénonce un sujet trop difficile pour les filières S et ES. Elle demande au ministère de l’Education la consigne de « mieux noter ». Elle avait recueilli près de 33.000 signatures ce jeudi 20 juin.

L’épreuve de français 2019 aura donné matière à converser sur les réseaux sociaux pour les élèves de première en série S et ES. Ou ironiser et s’offusquer, c’est selon. Ce lundi 17 juin, alors qu’un poème intitulé « Destination : arbre » d’Andrée Chedid, leur était proposé en commentaire de texte, certains lycéens ont regretté d’avoir travaillé sur Zola, Maupassant ou Hugo pendant deux ans pour tomber « sur un auteur qu’absolument personne ne connait ». Une auteure en l’occurrence.
Les élèves de première ont donc lancé une pétition pour dénoncer la difficulté de l’épreuve.

publicités

Sauf que nombre d’entre eux ont découvert, un peu trop tard, qu’Andrée Chédid, poétesse du XXe siècle, était non seulement la mère de Louis Chedid et grand-mère du chanteur M mais surtout qu’elle n’était pas un homme. De quoi provoquer quelques sueurs froides à ceux qui ont évoqué l’auteure de l’oeuvre en question au masculin tout au long de leur copie.

Ce jeudi matin, la pétition avait réuni près de 33.000 signatures et son intitulé modifié en « demande d’être plus clément ». Un chiffre qui reste cependant modeste pour l’instant au regard de certains précédents. En 2018, une pétition similaire concernant le sujet de Mathématiques de la série scientifique avait recueilli plus de 100.000 signatures.
Ce type d’initiative s’appuie sur des précédents, des consignes ayant déjà été données par le passé aux correcteurs afin qu’ils se montrent indulgents lorsqu’un sujet était finalement jugé plus difficile. Souvent au motif d’harmoniser le niveau de difficulté entre les filières ou les générations.

publicités

Suite à cette erreur, beaucoup d’élève s’inquiètent d’être sanctionnés pour avoir pris Andrée Chedid pour un homme. Mais Françoise Cahen, a précisé qu’aucun correcteur ne va les sanctionner pour avoir cru que c’était un poète et qu’aucun point ne sera retiré pour ça !

Cette année, 398.153 élèves de terminale passent le bac général, dont 51% dans la filière S, 34% dans la filière ES et 15% en L. En 2018, le taux de réussite au sein de cette filière avait atteint 91,1%.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre