Une pétition lancée par la SPA pour mettre fin aux ventes d’animaux dans les animaleries

La célèbre association de protection animale a lancé une pétition en ligne pour interdire les ventes d’animaux dans les animaleries au profit d’éleveurs sérieux qui ont à cœur d’assurer le bien-être des animaux.

publicités

Jacques-Charles Fombonne, président bénévole de la SPA, a adressé une lettre ouverte à Emmanuel Macron en couverture de la nouvelle pétition en ligne de l’association qui appelle à l’interdiction de la vente d’animaux en animalerie.

Dans sa pétition, directement adressée à Emmanuel Macron, le président de la SPA dénonce les abandons fréquents d’animaux achetés de manière « irréfléchie » dans les animaleries ou via des annonces en ligne, notamment sur les réseaux sociaux. « Les refuges de la SPA subissent chaque jour les conséquences de ces pratiques. En 2019, nous avons recueilli plus de 46.000 animaux », écrit Jacques-Charles Fombonne.

publicités

« Un animal de compagnie n’est pas un produit référencé »

Sur un ton ironique mais aussi très agacé, le président de la SPA s’efforce de rappeler que des responsabilités sont à prendre dès lors qu’un animal de compagnie est adopté.

« La plupart de ces animaux considérés comme une vulgaire marchandise sont issus d’élevages illégaux et subissent des privations et des maltraitances qui menacent leur santé, leur développement et trop souvent les condamnent » a écrit la SPA.

publicités

« Un animal de compagnie n’est pas un produit référencé par un code-barre que l’on scanne avant de donner sa carte bleue. Ce n’est pas davantage un objet que l’on stocke et que l’on élimine lorsqu’il est invendu » affirme le président de la SPA. Si vous aussi, vous voulez signer la pétition, ça se passe ici :

Réserver la vente d’animaux de compagnie aux éleveurs professionnels

Dans sa lettre au Président de la République, Jacques-Charles Fombonne affirme que la SPA fait face aux dérives de ce commerce chaque année, en accueillant des dizaines de milliers d’animaux abandonnés dans leurs refuges chaque année, dont 49 000 en 2019. Emmanuel Macron a lui-même adopté son chien Nemo dans un refuge de la SPA en 2017.

Par le biais de la pétition de la SPA, M. Fombonne propose donc de céder l’unique vente des animaux de compagnie à des éleveurs professionnels, qui « ont vu naître les animaux dans leurs établissements » et pourraient « diffuser des annonces en ligne, qui ne pourraient paraître que sur des sites professionnels », à la différence des réseaux sociaux ou sites de petites annonces que la pétition propose aussi d’encadrer de manière stricte.

En plus de cette pétition, la SPA a également diffusé des images chocs sur les réseaux, notamment dans une vidéo publiée sur YouTube. Dans celle-ci, on y découvre un chien enfermé dans un distributeur de boissons. ‘La Belgique, la Grande Bretagne, la Californie ou encore l’État de New-York ont déjà fortement restreint, voire interdit, la vente d’animaux de compagnie dans les animaleries. Exigeons que la France suive ces exemples’, écrit encore la SPA qui veut interdire la vente d’animaux dans les animaleries.

Franbuzz sur Facebook

Répondre