Une soirée dansante illégale dans un bar à l’origine d’un cluster à Quiberon

Un nouveau cluster « à risque de fort potentiel de transmission » au Covid-19 a été identifié par les autorités sanitaires à Quiberon, dans le Morbihan, selon l’Agence régionale de Santé bretonne ce vendredi. Au moins 13 cas de contamination ont été détectés dans la commune, après des « soirées dansantes » organisées dans un bar de nuit, « l’Hacienda ».

publicités

« Il n’y a pas de cluster à Quiberon. Il y a un groupe fermé qui constitue un cluster de dix personnes. Mais il ne faut pas céder à la psychose ». Le préfet du Morbihan Patrice Faure s’est expliqué ce vendredi au sujet des cas positifs de coronavirus enregistrés dans la très touristique presqu’île. Au total, dix personnes ont été testées positives au Covid-19.

« Vingt-cinq autres personnes à risques élevés sont en train d’être testées », précise la directrice départementale de l’Agence régionale de santé. Révélé le 21 juillet, le « patient zéro » est un saisonnier travaillant au Super U de Quiberon. Le virus se serait propagé dans un cercle restreint à l’occasion d’une soirée dansante organisée dans un bar de la presqu’île.

publicités

Une faute répréhensible

« Le cas numéro un a eu la mauvaise attitude de ne pas dire ce qu’il a fait et ceux qu’il a vus. L’assurance maladie a eu beaucoup de mal à cerner l’intégralité des cas contacts », confirme le préfet du Morbihan, Patrice Faure, qui prévient que ce genre d’attitude constitue une faute. « Elle est répréhensible ». Ce n’est pas la personne à l’origine de la contamination qui est dans son viseur, mais l’établissement qu’il a fréquenté. L’Hacienda Café fait l’objet d’une fermeture administrative de deux mois avec effet immédiat.

D’après plusieurs témoignages, des soirées dansantes y étaient organisées.« La gendarmerie a procédé à un interrogatoire contradictoire avec le gérant du bar, qui en fonction de ses réponses, devait conduire à sa fermeture dès aujourd’hui. »

publicités

Un bar fermé deux mois

D’après les enquêtes sanitaires en cours, les personnes infectées ont participé à des rassemblements dans un bar où des soirées dansantes auraient été organisées. Suite à l’enquête de gendarmerie, le préfet a pris la décision ce vendredi soir de fermer administrativement l’établissement incriminé pendant deux mois avec effet immédiat.

Ainsi, la préfecture invite toutes les personnes ayant fréquenté cet établissement, le bar de nuit «l’Hacienda» entre le 13 et le 19 juillet à se faire dépister dès que possible. Ils peuvent le faire au Drive Covid mis en place 7 rue de Verdun à Quiberon (de 14h30 à 17h45) accessible sans prescription médicale ou dans tout autre lieu de prélèvement muni d’une prescription médicale. De même, toutes ces personnes sont appelées à communiquer leur coordonnées auprès de l’Agence Régionale de Santé à l’adresse mail suivante : ars-bretagne-contact-tracing@ars.sante.fr

Confinés à leur domicile

Confinés à leur domicile ou et au sein d’une Cellule territoriale d’appui à l’isolement, les malades doivent rester à l’isolement. L’ARS cherche désormais à savoir si d’autres cas contact ont pu être contaminés. En attendant les résultats des derniers tests, les autorités se veulent rassurantes. « On reçoit des appels de gens qui nous demandent s’ils doivent annuler leur location à Quiberon. Il ne faut pas céder à la psychose. La situation est gérée et le maire a pris un arrêté imposant le port du masque dans les rues les plus fréquentées. Nous n’allons pas confiner Quiberon ».

Une possible fermeture administrative

D’après les premiers éléments recueillis, le bar en question a organisé des soirées dansantes illégales. Le gérant était entendu par la gendarmerie ce vendredi 24 juillet 2020. « Au moment où je vous parle, la gendarmerie est en train de faire un interrogatoire contradictoire avec le gérant du bar, qui en fonction des réponses, pourrait conduire à la fermeture dès aujourd’hui de ce bar. »

Franbuzz sur Facebook

Répondre